Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Société québécoise du cannabis

Ventes de 71 millions $ en 292 jours

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) Pour l'exercice financier de 292 jours débutant le 12 juin 2018 et clos le 30 mars 2019, la Société québécoise du cannabis (SQDC) a réalisé des ventes totalisant 71 M$, soit 9,9 tonnes de cannabis.

 

Les ventes enregistrées dans le réseau de succursales se sont élevées à 57,6 M$, soit 8 tonnes de cannabis pour un nombre total de 1,3 millions de transactions pour un panier moyen de 51,07 $.

 

Le site Web de la SQDC a quant à lui généré des ventes de 13,7 M$, soit 1,9 tonne de cannabis pour environ 257 000 transactions pour un panier moyen de 68,28 $.

 

Après un départ en flèche dès les premiers jours, la SQDC a dû rapidement prendre la décision de n'ouvrir ses succursales que 4 jours par semaine, en raison de difficultés d'approvisionnement prenant de court l'ensemble des provinces, peu importe le modèle d'affaires (public, privé ou hybride), le nombre de producteurs retenus ou le modèle logistique. À la fin de l'exercice, les succursales de la Société étaient ouvertes 5 jours semaines et elles le sont aujourd'hui à raison de 7 jours.

 

Malgré ces difficultés d'approvisionnement et un plan de déploiement ralenti, selon les données publiées par Statistique Canada, la SQDC estime qu'au cours de ses premiers mois d'activités, le Québec a été la province ayant enregistré les ventes les plus élevées au pays, tant en dollars qu'en volume.

 

La SQDC génère de la valeur, tout en accomplissant sa mission santé

La SQDC montre un résultat global de 0 $, constitué d'une perte de 4,9 M$ compensée par le gouvernement du Québec sous forme de contribution financière. Les charges nettes ont atteint 18,1 M$ et incluent des frais de démarrage non récurrents de l'ordre de 4,9 M$. Si l'on excluait ces frais, les charges nettes seraient de 13,2 M$ et la SQDC terminerait son exercice à l'équilibre financier. Les revenus gouvernementaux tirés de l'exploitation de la Société sous forme de taxe à la consommation et de droits d'accise sont de 21,7 millions de dollars.

 

La SQDC projette atteindre la rentabilité au cours de son prochain exercice, selon ses prévisions budgétaires qui tiennent compte des cycles d'approvisionnement de ses producteurs. Le bénéfice anticipé dans le budget 2019-2020 du gouvernement du Québec pour la SQDC est de 20 M$. À cela s'ajoutent des revenus projetés pour le Québec d'environ 62 M$ provenant de taxe à la consommation et de droits d'accise.

 

La Société génère donc de la valeur tout en accomplissant sa mission d'éducation et de protection de la santé en intégrant progressivement les consommateurs au marché licite. Les profits dégagés seront réinvestis notamment en prévention et en recherche en matière de cannabis.

 

Une mise en place en accéléré

Le 12 juin 2018, la SQDC était fondée et le 17 octobre suivant, la vente de cannabis récréatif devenait légale au Canada. Le gouvernement du Québec a confié à la SAQ la tâche de mettre sur pied la SQDC afin d'assurer la distribution et la vente du cannabis dans une perspective de protection de la santé, afin d'intégrer les consommateurs au marché licite du cannabis et de les y maintenir, sans favoriser la consommation de cannabis.

 

Des efforts considérables ont été déployés pour s'assurer de mettre en place la nouvelle société d'État, en moins d'un an, dans une industrie sans précédent, aux prises avec d'importants enjeux d'approvisionnement. La SQDC a assuré le déploiement de ses systèmes informatiques et de son site de commerce en ligne, établi la localisation et la construction de ses 12 premières succursales, mis en place la logistique pour la gestion des colis Web, procédé aux contrats d'approvisionnement, au recrutement et à la formation de son personnel et mis sur pied un centre de relation avec la clientèle.

 

Malgré tous ces défis, la SQDC termine son exercice 2018-2019 à l'équilibre financier, si l'on exclue les frais de démarrage non récurrents. Une réalisation dont elle n'est pas peu fière.

 

Le Rapport annuel est disponible dès maintenant dans SQDC.ca.

 

À propos de la Société québécoise du cannabis (SQDC)

La SQDC est une société d'État qui a pour mandat d'assurer la distribution et la vente de cannabis au Québec en priorisant la protection de la santé et la sécurité de sa clientèle. Elle s'engage à proposer des produits de qualité, ainsi qu'à informer et conseiller les consommateurs sur les moyens de minimiser les impacts du cannabis sur leur santé. L'objectif à long terme est de réduire la portée du marché noir du cannabis au Québec. Tous les profits de la Société sont versés dans un fonds qui sera réinvesti notamment en prévention et en recherche en matière de cannabis. Pour plus de renseignements, visitez sqdc.ca.

-/-/-/-/-/-/-/-/-