Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Respect des mesures sanitaires

Quatre autres régions passent en zone « jaune »

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a annoncé qu'en raison de la situation épidémiologique et de la hausse des cas confirmés, au cours des derniers jours, les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Chaudière-Appalaches, de Montréal et de la Montérégie passent au niveau d'alerte régionale « préalerte », portant ainsi le nombre total de régions classées « jaunes » à huit. En effet, rappelons que les régions de la Capitale-Nationale, de Laval, de l'Estrie et de l'Outaouais se trouvaient déjà en zone « jaune ».

 

Appel à la solidarité

Le premier ministre s’est dit très inquiet de la situation actuelle. « Si le virus continue de se propager, il y a des personnes atteintes de la COVID-19 qui vont être hospitalisées, et certaines d’entre elles vont malheureusement mourir », a-t-il souligné.

 

M. Legault a ainsi tenu à lancer un important appel à la solidarité à tous les Québécois, de toutes les générations et de toutes les régions : « Chaque Québécois doit assumer sa part de responsabilités. Si le virus continue de se propager, nos hôpitaux vont être engorgés, des personnes qui attendent pour des chirurgies vont voir leurs chirurgies reportées, des classes devront fermer, des pères et des mères de famille vont perdre leur gagne-pain. Il faut qu’on réagisse ensemble, maintenant. »

 

Pas de partys dans les maisons

François Legault a indiqué que la transmission du virus se fait toujours dans la communauté, en particulier dans les rencontres avec les familles et avec les amis. Plus que jamais, il faut éviter tout rassemblement de plus de 10 personnes dans les maisons. « S’il vous plait, ne faites plus de partys de famille ou de partys d’amis. Limitez-vous à des rencontres de quelques personnes. Portez un masque et gardez vos distances », a insisté le premier ministre.

 

Citations :

« La contagion à la COVID-19 s’est accélérée dans plusieurs régions du Québec. Aujourd’hui, le Bas-Saint-Laurent, la Chaudière-Appalaches, Montréal et la Montérégie passent, elles aussi, au jaune. On peut éviter une deuxième vague si on s’y met, tous ensemble, maintenant. On peut éviter de confiner des secteurs, des régions, de fermer des commerces ou des écoles. C’est l’avenir de nos enfants qui est en jeu! La situation est inquiétante, et il faut qu’on réagisse maintenant. Cette responsabilité appartient à tous les Québécois. Je compte sur vous. »

 

François Legault, premier ministre du Québec

 

« Je tiens à rappeler que pour les régions qui passent en zone jaune, c’est un avertissement. Ça signifie notamment des interventions policières plus accrues, davantage d’inspections et un contrôle plus serré de l’achalandage dans certains lieux pour faciliter la distanciation physique. Les solutions sont entre nos mains. Si on veut garder un minimum de normalité, on doit tous faire des efforts. Il faut respecter les règles, faire certains sacrifices, pour que nos enfants aillent à l’école et pour protéger nos familles. C’est le moment de penser aux autres. On doit continuer d’affronter ce virus tous ensemble. »

 

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

 

Fait saillant :

Rappelons que les paliers d’alerte sont révisés, chaque semaine, par les autorités de la santé publique. La prise de décision repose sur plusieurs indicateurs associés à trois grands critères, soit la situation épidémiologique, le contrôle de la transmission et la capacité du système de soins.

-/-/-/-/-/-/-