Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Réseau de la santé

Plus d'autonomie pour les infirmières praticiennes spécialisées

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, annonce l'entrée en vigueur, dès aujourd'hui, de certaines dispositions de la Loi modifiant la Loi sur les infirmières et les infirmiers et d'autres dispositions qui augmentent l'autonomie des infirmières praticiennes spécialisées (IPS).

 

Dans le contexte actuel de la pandémie de la COVID-19, le décret vise à libérer les médecins de certaines tâches et ainsi à améliorer l'accès aux services de santé.

 

Les dispositions qui entrent en vigueur vont permettre aux IPS de remplir les formalités nécessaires au retrait préventif d'une travailleuse enceinte ou qui allaite, au retrait préventif d'un travailleur exposé à un contaminant ou à un milieu qui vient mettre à risque sa condition de santé, et au retrait préventif de certaines responsables de services de garde en milieu familial enceintes ou qui allaitent.

 

Citation :

 

« L'apport des infirmières praticiennes spécialisées est précieux pour le réseau de la santé et des services sociaux. Au cours des derniers mois, nous avons posé plusieurs gestes afin de leur donner davantage d'autonomie. En mettant leur expertise à contribution, nous permettons aux médecins d'avoir plus de temps pour effectuer d'autres tâches auprès de leurs patients. Nos infirmières praticiennes spécialisées font partie des solutions pour améliorer l'accès aux soins de santé. Je profite aussi de l'occasion pour remercier tout le personnel soignant pour le rôle essentiel qu'il joue auprès de la population et au sein du réseau. »

 

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

 

Faits saillants :

 

Rappelons que la Loi modifiant la Loi sur les infirmières et les infirmiers et d'autres dispositions législatives afin de favoriser l'accès aux soins et aux services de santé a été sanctionnée le 17 mars dernier. Elle viendra principalement permettre

 

*aux IPS d'exercer leurs activités professionnelles sans que celles-ci nécessitent une autorisation du Collège des médecins du Québec;

 

*aux IPS de poser des diagnostics, de déterminer des plans de traitement et d'effectuer le suivi des grossesses normales ou à faible risque;

 

*à la direction des soins infirmiers des établissements où les IPS exercent d'assurer la surveillance et le contrôle de leurs activités;

 

*et enfin, que l'encadrement de l'exercice des activités des IPS relève de la Loi sur les infirmières et infirmiers et soit assumé par l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

-/-/-/-/-/-