Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Conservation marine

De nouveaux refuges marins au Québec

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

Dominic LeBlanc, C.P., c.r., député, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé des directives opérationnelles pour déterminer comment « d’autres mesures » contribueront aux objectifs de conservation marine du Canada. Il a également annoncé la mise en place de mesures de gestion dans les pêches actuelles dans les eaux canadiennes, qui permettent la création de refuges marins pour les poissons, les mammifères et leur habitat. Ces refuges contribuent ainsi aux objectifs de conservation marine de 2017 du Canada.

 

Une mesure de conservation doit répondre à cinq critères pour contribuer aux objectifs de conservation marine du Canada : l’emplacement géographique doit être clairement défini; l’objectif de conservation ou de gestion des stocks doit être directement lié à une espèce ou un habitat important; la zone doit contenir une espèce importante et un habitat important; les mesures doivent être à long terme; et les mesures doivent protéger les espèces importantes et leur habitat à la fois contre les pressions actuelles et prévisibles.

 

À partir de ces critères, Pêches et Océans Canada a évalué les mesures de gestion mises en place dans les pêches actuelles et les habitats essentiels d’espèce en péril. Les mesures qui répondent actuellement aux critères représentent environ 26 600 km2 et 0,46 % supplémentaire de territoire marin protégé au Canada. Ces refuges marins sont destinés à être en place à long terme, et, par conséquent, permettront de contribuer de façon durable à la conservation marine. Voici ci-dessous une description des objectifs et des interdictions rattachées à ces fermetures de pêches par zone actuelles :

 

  • Québec - Lagunes des Îles de la Madeleine (six fermetures se chevauchant) : pour protéger l’habitat du homard et conserver les zones de frai du hareng. Interdire la pêche à la drague hydraulique pour le couteau de mer et la mactre de l’Atlantique; la pêche au filet maillant et au carrelet pour la plie rouge; la pêche au filet maillant pour le hareng de l’Atlantique; le chalutage pélagique et la pêche aux sennes danoise et écossaise pour la limande à queue jaune et la plie rouge; et la pêche au casier pour le homard d’Amérique.
  • Québec - Zone pouponnière Les Demoiselles (baie de Plaisance), aux Îles de la Madeleine : pour protéger l’habitat utilisé comme aire pouponnière pour le homard juvénile. Interdit la pêche à la drague hydraulique pour la mactre de l’Atlantique et le couteau de mer, la pêche au chalut à panneaux, et aux sennes danoise et écossaise pour la plie rouge, la plie grise, la limande à queue jaune et la plie canadienne.
  • Québec – En amont du fjord du Saguenay : pour protéger l’habitat du béluga, un mammifère inscrit à la liste de la Loi sur les espèces en péril, et pour empêcher la remise en suspension des contaminants contenus dans les sédiments de la rivière. Interdit la pêche au chalut à panneaux pour toutes les espèces.  

-/-/-/-/-/-/-