Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Développement des mines

Une première Politique de consultation des communautés autochtones

Paru le | Catégorie: Ressources Naturelles

(LAG) Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles a dévoilé une première politique visant à permettre le développement de mines dans le respect des préoccupations des communautés autochtones. Cette Politique présentée par Jonatan Julien a pour but notamment de favoriser une meilleure prise en compte des préoccupations exprimées par les communautés à l'égard des activités minières. Elle prévoit aussi renforcer les relations et promouvoir le dialogue entre le Québec, les communautés autochtones et les promoteurs.

 

Collaboration et engagement

De leur côté, les communautés autochtones sont ainsi appelées à collaborer et à participer aux démarches de consultation entreprises par le gouvernement ainsi qu'aux démarches d'information des promoteurs. Elles pourraient proposer des mesures d'accommodement. Les promoteurs sont quant à eux invités à s'engager, le plus en amont possible, dans un processus de communication misant sur la transparence et le partage d'information. Ils pourraient par exemple fournir des explications sur certains aspects plus techniques d’un projet.

 

Cette politique a fait l'objet d'une consultation interministérielle et de deux consultations auprès de l'ensemble des communautés autochtones et de l'industrie. En suivi à la politique, le gouvernement prévoit l'instauration d'un comité interministériel ayant pour objectif d'élaborer une entente sur la coordination de la consultation autochtone propre au secteur, qui représente plus de 32 000 emplois directs et indirects. Une tournée d'information aura aussi lieu auprès des communautés autochtones et des sociétés minières.

 

En vertu de la Loi sur les mines, le ministre Julien avait l’obligation d’élaborer et de rendre publique une telle politique. Cette dernière s'adresse aux ministères engagés dans l'encadrement des activités minières, dont le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles, du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

 

Harmonie et partenariat

Pour le ministre Julien, cette « importante avancée » dans la participation des Autochtones à la mise en valeur des ressources permet « d'assurer des échanges harmonieux entre les communautés autochtones, les promoteurs et le gouvernement », le tout « dans un esprit de partenariat ». Le gouvernement met ainsi en place « les conditions optimales » pour assurer l'acceptabilité sociale et « maximiser les retombées pour les communautés autochtones ».

 

Pour Sylvie D'Amours, ministre responsable des Affaires autochtones, cette politique s’avère « un pas de plus » dans l'amélioration de la qualité de vie des Autochtones. Elle contribue à bâtir « une richesse collective » qui profite à tous et qui respecte les différences et les cultures du Québec.

-30-

À lire aussi dans Ressources Naturelles