(LAG) Une toute première entente triennale concernant la création d'un programme d'échanges d'artistes et d'ateliers-résidences en arts visuels et bande-dessinée entre le Québec et le Maroc a été entérinée à Rabat, par la présidente-directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec, Anne-Marie Jean et le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication du Royaume du Maroc, Abdel-Ilah Afifi.

 

L'entente s'échelonnant jusqu'en 2022 permettra à un artiste québécois de séjourner deux mois, entre juin et septembre, à l'Institut National des Beaux-Arts de Tétouan, dans le nord du Maroc, et à un artiste marocain d'être accueilli à son tour au centre artistique Adélard, à Frelighsburg au cœur de la Montérégie.

 

Un important réseau de studios, d'échanges et d'ateliers-résidences répartis sur quatre continents offre aux créateurs de toutes les disciplines une quarantaine de possibilités de séjours stimulant leur démarche professionnelle dans près d'une vingtaine de villes à travers le monde, dont New York, Paris et Londres.

 

Mission en Tunisie

En Tunisie, au 4e Salon international des technologies de l'information et de la communication dédié à l'Afrique (SITIC Africa 2019), la ministre des Relations internationales était accompagnée d'une délégation de 13 entreprises québécoises. Nadine Girault a prononcé un discours devant plus de 300 participants où elle a présenté les actions concrètes et l'expertise éprouvée du Québec en matière de technologies numériques et a exposé les éléments centraux de la « vision Afrique ».

 

La « vision Afrique » consiste à faire évoluer sa relation avec le continent africain de la solidarité et la coopération vers une plus grande complicité et un véritable partenariat. Ainsi, le gouvernement souhaite la mise en œuvre d'une passerelle multisectorielle pour favoriser les échanges dans de nombreux domaines, dont le premier volet sera l'éducation et la formation professionnelle, suivi de la culture, de la jeunesse, de l'environnement, du numérique, de l'innovation et du commerce.

 

La ministre a rencontré plusieurs membres du gouvernement de Tunisie. La ministre Nadine Girault et le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous, ont reconnu l'importance de la mobilité des personnes entre la Tunisie et le Québec, notamment celle des étudiants et des travailleurs, et sa contribution au recrutement de main-d'œuvre au Québec tout en participant au développement des compétences tunisiennes. Enfin, la ministre s'est entretenue avec la mairesse de Tunis, Souad Abderrahim, pour faire le point sur l'autonomisation des femmes et le leadership féminin dans les milieux économique et politique au Québec et en Tunisie.

 

À l'approche du 50e anniversaire de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et du XVIIIe Sommet de la Francophonie, qui aura lieu à Tunis, Mme Girault était accompagnée de Michel Audet, représentant personnel du premier ministre pour la Francophonie et chargé de mission du Québec pour l'Afrique.

 

Rappelons que la ministre des Relations internationales et de la Francophonie travaille présentement sur la mise à jour de la Politique internationale du Québec. Elle prépare aussi une stratégie internationale de développement des marchés étrangers.

-30-