Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Ministère du Conseil exécutif

Pour une relève compétente de hauts fonctionnaires

Paru le | Catégorie: Gouvernement & Fonction publique

(LAG) Afin d’assurer une relève compétente des hauts fonctionnaires, le ministère du Conseil exécutif fixe à « au moins 60 % » la proportion de candidats à la relève de la haute fonction publique nommés à un emploi supérieur.

 

Avec 40 % pour 2018-2019, le MCE entend faire croître ce taux de 5 % par année et ainsi atteindre 60 % d’ici au 31 mars 2023, révèle le plan stratégique 2019-2023 du ministère, déposé hier à l’Assemblée nationale.

 

Pour ce faire, le Ministère « optimisera la préparation de la relève en vue de disposer de bassins suffisants » de candidats qui ont davantage les compétences nécessaires pour occuper des postes au sein de la haute fonction publique.

 

« Le Programme de relève permet de repérer des personnes qualifiées qui répondent au profil de compétences des titulaires d’un emploi supérieur en situation de gestion et d’accompagner ces dernières dans leur cheminement professionnel », explique le document. Ce programme recrute les cohortes de candidats tous les deux ans.

 

Révision de processus

Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre et de départs à la retraite, le processus de nomination et de gestion de carrière des titulaires d’un emploi supérieur sera « plus transparent, indépendant et rigoureux en assurant que les nominations aux postes les plus élevés de la fonction publique reposeront uniquement sur la base de la compétence démontrée ».

 

Le MCE veut aussi faciliter « le recrutement, la sélection, la nomination et l’accompagnement de personnes de talent qui proviennent de l’extérieur de la fonction publique ». Il prévoit également recourir à des mesures favorisant la rétention des hauts dirigeants et la gestion des talents.

 

La haute fonction publique comprend plus de 800 titulaires d’un emploi supérieur à temps plein au sein des ministères ou organismes gouvernementaux, et près de 1 500 à temps partiel, indique le document.

-30-

À lire aussi dans Gouvernement & Fonction publique