Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (avec LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Projet de loi 12 : adopté!

Les balises sont claires selon le ministre

Paru le | Catégorie: Éducation, Loisir & Sport LAG

(LCP) C'est par un vote de 66 à 49 que l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi 12 visant à préciser la portée du droit à la gratuité scolaire et à permettre l'encadrement de certaines contributions financières pouvant être exigées.

 

Pour l'opposition, c'est la fin de la gratuité universelle, mais pour le ministre de l'Éducation, c'est la mise en place « des balises claires pour plus d'accessibilité et d'équité pour tous ». Grâce à cette adoption, les écoles pourront dès maintenant finaliser l'organisation de la prochaine année scolaire, assure Jean-François Roberge.

 

La responsabilité d'approuver les contributions financières exigées est confiée au conseil d'établissement et les commissions scolaires devront désormais s'assurer qu'aucun établissement scolaire ne demande aux parents d'assumer des frais contraires à la loi, dont des frais de nature administrative. De la même manière, on ne pourra pas leur demander de payer pour, notamment, les manuels scolaires, les dictionnaires, le matériel d'arts et le matériel nécessaire aux activités de laboratoire.

 

Les nouvelles mesures adoptées visent notamment à interdire aux commissions scolaires d'exiger certaines contributions des parents, comme des frais de sélection, d'ouverture de dossier ou d'administration ainsi que des frais pour l'achat de manuels scolaires, de dictionnaires et de mouchoirs.

 

Le texte balise davantage les contributions exigées en spécifiant qu'elles doivent correspondre au coût réel et qu'elles doivent être accompagnées d'une justification quant à la nature et au montant exigés.

 

On veut permettre au ministre d'établir des normes auxquelles devront se conformer tous les établissements à l'égard de telles contributions.

 

On assure aussi que le financement de deux activités scolaires par élève du préscolaire, du primaire et du secondaire sera prévu, dans les règles budgétaires, et ce, chaque année.

-30-

À lire aussi dans Éducation, Loisir & Sport LAG