Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Annonce fédérale

Une aide qui reste loin des attentes

Paru le | Catégorie: Agriculture, Pêches, Alimentation LAG

(LCP) Les mesures annoncées par Ottawa dans le cadre des programmes agricoles ainsi qu’un investissement de plus de 252 millions $ pour soutenir les agriculteurs, les entreprises alimentaires et les transformateurs d'aliments ont reçu un accueil mitigé. À l’Union des producteurs agricoles, on estime l’aide financière nettement insuffisante. On parle d'une chaudière d'eau pour éteindre un feu de forêt.

 

PLC

Selon les Producteurs laitiers du Canada (PLC), l'annonce d'une série de mesures de soutien fédéral pour le secteur agricole aidera les producteurs laitiers dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Les PLC ont accueilli favorablement les éléments clés de ces mesures, y compris l'augmentation de la capacité d'emprunt de la Commission canadienne du lait (CCL), et le financement supplémentaire en vertu du cadre Agri-relance pour un programme de mise en retrait, qui inclurait les vaches de réforme laitières.

 

Nonobstant les éléments positifs, les PLC reconnaissent que le financement total est inférieur aux attentes établies par la Fédération canadienne de l'agriculture et jugent nécessaire l'octroi d'un soutien gouvernemental supplémentaire à l'ensemble du secteur agricole.

 

CPQ

Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) se réjouit de l'annonce. « En plus de créer de nombreux défis, le secteur agroalimentaire fait face à plusieurs difficultés que la crise de la COVID-19 est venue amplifier et les investissements de 252 millions $ arrivent comme une bouffée d'air frais », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ.

 

Une partie de cette enveloppe sera allouée aux transformateurs alimentaires pour assurer la santé et la sécurité de travailleurs. « Il est clair que la santé et la sécurité de tous les citoyens doivent rester prioritaires et les employeurs doivent respecter les directives des autorités sanitaires ce qui entraine nécessairement des couts additionnels autant pour l'achat d'équipement que pour l'adaptation des milieux de travail. Les sommes allouées contribueront à assurer une reprise des activités en toute sécurité », poursuit M. Dorval.

-30-

À lire aussi dans Agriculture, Pêches, Alimentation LAG