Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (avec LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Ce que disent les députés

Taxi; inondations; maternelle; immigration

Paru le | Catégorie: Affaires parlementaires LAG

(LCP) Les députés de l’Assemblée nationale se prononcent sur une foule de sujets d’intérêt public, que ce soit au Salon bleu, en conférence de presse ou sur les réseaux sociaux. Voici quelques déclarations recueillies durant la période du 27 au 31 mai.

 

Le député libéral Frantz Benjamin sur le projet de loi 17 concernant l’industrie du taxi :

« Comme Québécois d'origine haïtienne, la communauté haïtienne, c'est une communauté, lorsque s'en prend à l'industrie du taxi, on s'en prend à toute la communauté haïtienne, car c'est une communauté (...). Donc, l'industrie du taxi, c'est un peu le bas de laine de la communauté haïtienne. C'est quelque 300 millions, la valeur des permis. »

 

Le député Vincent Marissal de Québec solidaire sur le projet 17 visant l'industrie du taxi:

« Ce que le gouvernement de la CAQ fait envers Uber, il y a une expression pour ça : le gouvernement de la CAQ a acheté le «spin» d'Uber. Les plus méchants diraient même que le gouvernement de la CAQ a bu le Kool-Aid d'Uber. Ce n'est pas bon signe; Uber qui affirme faire dans l'économie de partage. »

 

Le député libéral Enrico Ciccone sur le rôle d’élu :

« J'étais au gymnase de l'Assemblée nationale, et il y a un député qui m'a dit : nous sommes tous ici pour le pouvoir; on a attendu assez longtemps, nous sommes tous ici pour le pouvoir. Ça va peut-être vous surprendre, là, mais moi, j'ai dit : non, moi, je ne suis pas d'accord avec ça, je suis ici en mission pour aider les gens. »

 

La députée libérale Christine St-Pierre sur les inondations au Québec :

« Depuis le début de la crise, le gouvernement a fait un travail qui est quand même, qui a été assez proactif. Mais maintenant, on arrive à l'étape où les camions satellites ont quitté les régions, les émissions d'information en continu ne parlent presque plus de la situation. »

 

Le député péquiste Joël Arseneau sur le projet de loi 21 et l’interdiction du port de signes religieux chez les enseignants :

« Selon nous, l'interdiction devrait être étendue à toute personne qui, dans le cadre scolaire, interagit avec les enfants. »

 

La députée solidaire Christine Labrie sur le déploiement des maternelles 4 ans par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge :

« L'attitude du ministre rappelle de très, très mauvais souvenirs aux Québécois. On a déjà vu ça ici, un ministre qui veut imposer une réforme malgré tous les signaux d'alarme. L'arrogance, le manque d'écoute des besoins du milieu, on reconnaît ça. (…) Est-ce que le ministre est en train de devenir un Gaétan Barrette 2.0? »

 

Le député péquiste Sylvain Gaudreault sur son projet de loi 391 visant à affirmer la primauté de la compétence du Québec en matière d’environnement :

« En 1867, lors de la rédaction de la Constitution, les rédacteurs de la Constitution ne pouvaient pas se douter de ce qui allait s'en venir sur le plan climatique au Québec, au XXIe siècle.

 

Alors, la base juridique de ce projet de loi est fondée sur la compétence du Québec en matière de ressources naturelles et également sur le principe de subsidiarité qui a été reconnu à plusieurs reprises par la Cour suprême du Canada, et qui dit quoi, ce principe-là? C'est qu'au fond certaines fonctions seraient mieux assumées par le niveau de gouvernement le plus près des citoyens. Ça, ça s'appelle le gouvernement du Québec. »

 

La députée libérale Dominique Anglade sur le test de valeurs que propose le gouvernement avec son projet de loi 9 sur l’immigration :

« Comment ça va être mesuré? Est-ce qu'il y a des notes de passages? Est-ce que c'est un test qui va se faire pour les enfants, pour les adultes? Est-ce que c'est un test qui a, comme en français, on peut avoir un niveau 1, 2, 3, 4 à atteindre, etc.? »

-30-

Autres articles du lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019

lundi 03 juin 2019