(LAG) Une entreprise en décoration et design intérieur spécialisée dans l’adaptation de domicile pour les personnes en perte d’autonomie plaide auprès du gouvernement pour la création d’un registre regroupant les petites entreprises œuvrant en bien-être personnel, disponible dans réseau de la santé et des services sociaux au bénéfice des personnes en perte d’autonomie.

 

À titre d’exemple, « un registre serait accessible de façon informatique dans tous les CLSC regroupant les coordonnées des petites entreprises indépendantes spécialisées en adaptation de domicile pour les personnes en perte d’autonomie qui ont la capacité de travailler en collaboration avec les CLSC dans la prise en charge de leurs dossiers d’aide à la personne », précise M2di dans le registre des lobbyistes.

 

L’entreprise juge que le système de santé pourra « résoudre plus rapidement » les demandes provenant des personnes âgées ainsi que de leurs proches aidants, et ce, « en collaborant, en sous-traitant, en déléguant leurs dossiers aux petites entreprises ».

 

Le délai de traitement d’une demande d’une personne en perte d’autonomie dans un CLSC pourrait ainsi être réduit, croit M2di.

 

« Pour réduire ce délai d’attente, le CLSC consultera le registre des petites entreprises indépendantes spécialisées et contactera une de celles-ci pour lui demander de collaborer avec eux ou de sous-traiter (gérer une partie du dossier) ou prendre en charge le dossier », fait-elle valoir.

 

« Ainsi, le client à une réponse plus rapide à sa demande et le temps qui leur est accordé est de meilleure qualité. Cette liste permettra de réduire le délai d’attente, donner un service de meilleure qualité, diminuer la charge de travail des travailleurs de la santé gouvernementale pour qu’ils puissent se concentrer sur les cas les plus lourds. »

-30-