Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Pénurie dans les hôpitaux

Plus de 100 pharmaciens de plus sont réclamés par an

Paru le | Catégorie: Santé & Services sociaux LAG

(LAG) L'Association des pharmaciens des établissements de santé rapporte que 284 postes en équivalent temps complet ne sont pas comblés. Le syndicat en vient à la conclusion que le nombre de diplômés du programme de maîtrise en pharmacothérapie avancée, qui prépare à la pratique en établissement de santé, doit être rehaussé.

 

L'objectif doit être de diplômer plus de 100 pharmaciens par année pour couvrir les départs et ajouter des professionnels. Moins de 75 résidents seront diplômés de ce programme dans les prochaines semaines.

 

Par ailleurs, pour favoriser le recrutement dans les établissements plus durement touchés, un programme permet l'embauche de résidents dès le début de leur maîtrise en retour de leur engagement à travailler un minimum de 3 ans dans ces milieux après l'obtention de leur diplôme.

 

La moitié du salaire est assumée à même le programme de bourses de maîtrise en pharmacothérapie avancée du ministère de la Santé et des Services sociaux et l'autre moitié, par l'établissement qui embauche. Or, l'A.P.E.S. s'explique mal que le MSSS restreigne l'accès à cette option en le limitant à un seul candidat par établissement visé.

 

« Ce programme a fait ses preuves. Vu l'ampleur des besoins et les difficultés à recruter de ces établissements, pourquoi ne pas ouvrir la porte à plus de candidats ? », s'interroge le président de l'A.P.E.S. Le syndicat assure que les pharmaciens font déjà leur part en heures travaillées et en heures supplémentaires

-30-

Autres articles du vendredi 13 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019