(LCP) La cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, demande au gouvernement caquiste de réinstaurer les rencontres hebdomadaires avec les trois chefs des oppositions afin de mieux communiquer aux citoyens les informations sur l'évolution de la pandémie.

 

« Je demande si nous pouvons reprendre ces rencontres hebdomadaires que nous avions pour faire en sorte que l'ensemble du Québec soit mobilisé pour passer à travers cette deuxième vague. »

 

L’élue souhaitait également que les trois partis d’opposition puissent assister aujourd’hui au breffage technique virtuel de l’Institut national d'excellence en santé et services sociaux sur les analyses prévisionnelles et projections des besoins hospitaliers.

 

Ce dernier sera « disponible à toute la population par l'intermédiaire des journalistes qui seront présents, pour être capable de bien l'expliquer », lui a mentionné le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

 

Concernant les rencontres hebdomadaires, « je pense que la transparence que nous avons donnée au cours des derniers mois, et particulièrement depuis que nous avons mis notre système de zones d'alerte régionales, permet aux gens de voir qu'est-ce qui s'en vient », a-t-il répondu.

 

Pour sa part, la députée indépendante Catherine Fournier réclame la mise en place de lignes centralisées dans les régions pour répondre aux questions des citoyens.

 

Christian Dubé affirme qu’un système de communication sera mis en place pour « permettre aux gens de la Santé publique de répondre à toutes les semaines, une fois par semaine, aux questions que les élus municipaux pourraient avoir pour pouvoir répondre à leurs citoyens ».

-30-