(LAG) Dans le contexte économique et budgétaire « difficile » occasionné par la crise sanitaire, un « effort » a été demandé aux cinq sociétés d’État à vocation commerciale concernant le versement des bonis au rendement.

 

« De ce fait, ces sociétés d’État ont été invitées à suspendre, pour une période indéterminée, le versement des bonis de leurs cadres et hauts dirigeants, et ce, jusqu’à nouvel ordre », indique la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, dans une lettre déposée à l’Assemblée nationale.

 

Ces cinq sociétés d’État sont la Caisse de dépôt et placement du Québec, Hydro-Québec, Loto-Québec, la Société des alcools du Québec et Investissement Québec.

 

La ministre rappelle que les bonis au rendement ont été abolis à partir de 2016-2017 pour le personnel d’encadrement des organismes hors fonction publique à l’exception de ces cinq sociétés à vocation commerciale.

 

Par ailleurs, ajoute Sonia LeBel, « le Secrétariat du Conseil du trésor donnera suite à la recommandation contenue dans le rapport de 2019 du Vérificateur général du Québec sur la rémunération des hauts dirigeants. Le SCT entend notamment guider les organismes hors fonction publique dans l’application des décisions du Conseil du trésor à l’égard de la rémunération de leurs hauts dirigeants ».

 

Dans sa lettre en réponse à une pétition, la ministre souligne que les bonis au rendement destinés au personnel des secteurs public et parapublic, des universités et de la plupart des organismes ont été abolis entre 2010 et 2019.

-30-