(LAG) Les dépenses de rémunération que fera le gouvernement pour ses employés et professionnels de la santé atteindront 49,613 milliards $ pour l’exercice financier 2020-2021, selon les prévisions dévoilées avant que l’état d’urgence sanitaire ne soit déclaré au Québec.

 

De ce montant, 19,9 milliards $, soit 40,2 %, seront consacrés aux établissements de santé et de services sociaux. C’est sans compter les 8,6 milliards $, soit 17,4 %, alloués aux professionnels de la santé, incluant les médecins.

 

De plus, 16,57 milliards $, soit 33,4 %, seront destinés aux institutions d’enseignement et 4,48 milliards $, soit 9 %, au personnel des ministères et aux autres bénéficiaires.

 

Globalement, il s’agit d’une hausse de 1,78 milliard $ par rapport aux dépenses comparatives de 2019-2020. La plus grande part, soit 1,28 milliard $, est dédiée au portefeuille « Santé et Services sociaux ».

 

Cette dernière s’explique « principalement par les ajustements salariaux au 1er avril 2020, la progression dans les échelles salariales, la hausse des coûts des régimes de retraite ainsi que l’ajout de sommes additionnelles pour augmenter les services à la population, notamment pour renforcer le développement du soutien à domicile, pour consolider les services aux jeunes en difficulté et pour offrir des places d’hébergement supplémentaires ».

-30-