Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Économie et Innovation

Connaissez-vous le « nearshoring »?

Paru le | Catégorie: Développement écononomique

(LAG) D’ici 2025, « une grande partie de la production de vêtements destinée aux pays occidentaux pourrait quitter l'Asie pour s'implanter dans les pays voisins des consommateurs », selon une étude que cite le ministère de l’Économie et de l’Innovation. C’est ce qu’on appelle le « nearshoring ».

 

« Au cours des dernières décennies, les entreprises de vêtements américaines et européennes ont confié l'essentiel de leurs activités de fabrication à la Chine et à d'autres pays asiatiques afin de tirer parti des bas coûts de la main-d'œuvre », rappelle le ministère.

 

Toutefois, aujourd'hui, le modèle de délocalisation est « difficilement compatible » avec le besoin de « rapidité et d'agilité » des entreprises qui doivent composer avec le commerce en ligne, de longs délais de transport par bateau et des consommateurs qui dictent les tendances sous l'influence des médias sociaux.

 

Selon le Reshoring Institute, que cite le ministère, « au lieu de rapatrier l'entreprise, on la déplace plus près du pays où le produit est vendu. Par exemple, si une entreprise américaine décide de déplacer sa fabrication de la Chine vers le Mexique au lieu de la rapatrier directement aux États-Unis, il s'agit d'un cas de nearshoring ».

-30-

Autres articles du mercredi 14 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018