(LAG) D’ici 2023, le ministère de la Famille veut diminuer la proportion d’enfants de moins de 5 ans ne fréquentant ni le réseau des services de garde éducatifs à l’enfance ni le réseau préscolaire.

 

« Actuellement, 36 % des enfants d’âge préscolaire ne fréquentent aucun service éducatif. Le ministère a la volonté que ceux qui le désirent puissent avoir accès à des services de qualité, que ce soit en service de garde éducatif à l’enfance, à la maternelle 4 ans ou dans tout autre lieu les accueillant », peut-on lire dans son Plan stratégique 2019-2023.

 

« Cela permettra, entre autres, d’identifier rapidement les difficultés que certains enfants pourraient rencontrer et de leur offrir le soutien dont ils ont besoin. »

 

Sa cible? « Le ministère a l’ambition de porter à 29 % la proportion des enfants qui ne profitent d’aucun service éducatif soutenu par le gouvernement au cours des 4 prochaines années. Il importe de préciser que l’action du ministère ciblera en priorité les enfants qui représentent certaines vulnérabilités et pour lesquels la fréquentation d’un service de garde éducatif à l’enfance de qualité serait bénéfique. »

 

Le ministère de la Famille est cependant « conscient que les enfants de moins d’un an, qui représentent 38 % du nombre total d’enfants d’âge préscolaire ne fréquentant aucun service éducatif, demeureront probablement avec leurs parents ».

 

Dans ce contexte, dit-il, la cible de 29 % est « fort ambitieuse » et « permettra certainement de mieux soutenir les enfants présentant des vulnérabilités en leur permettant de fréquenter un service éducatif de qualité ».

-30-