(LCP) L’augmentation des frais dentaires en raison des nouvelles mesures sanitaires préoccupe le porte-parole de Québec solidaire en matière de santé, Sol Zanetti.

 

« En ce moment, les cliniques dentaires, depuis qu'elles ont réouvert, elles sont obligées d'avoir de nouvelles mesures sanitaires à cause de la COVID-19. On le comprend parfaitement, on veut que les gens aient des soins qui soient sécuritaires », note l’élu.

 

Cependant, les clients doivent maintenant débourser des frais supplémentaires qui peuvent « osciller entre 15 $ par intervention ou 114 $ dépendamment de l'intervention », signale-t-il.

 

« Ce qu'on veut, c'est que les frais liés à la COVID soient, d'une part, balisés et uniformisés par le gouvernement à travers le Québec. Parce qu'on le sait, les frais dentaires, ce n'est pas pareil partout, déjà, alors il ne faudrait pas que la COVID-19 amène des frais qui soient inégaux, des frais qui soient peut-être abusifs », plaide Sol Zanetti.

 

En plus de l’uniformisation, « on veut que la RAMQ rembourse ces frais-là pour ne pas accentuer les injustices causées au Québec en ce moment par les frais dentaires », réclame le député.

 

« On sait qu'il y a beaucoup de monde au Québec qui ne vont pas, justement, chez le dentiste parce que c'est trop cher puis en ce moment, on ne voudrait pas que, dans un État où les populations les plus vulnérables du Québec sont déjà vulnérabilisées, qu'on empire la situation. »

-30-