Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Entrepreneurs généraux et spécialisés

Trois nouveaux règlements obligeant la formation continue

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) La Régie du bâtiment du Québec (RBQ), en partenariat avec la Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ) et la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ), annonce la publication à la Gazette officielle du Québec de trois nouveaux règlements obligeant la formation continue pour certains entrepreneurs généraux et spécialisés :

 

*Règlement modifiant le Règlement sur la qualification professionnelle des entrepreneurs et des constructeurs-propriétaires;

 

*Règlement sur la formation continue obligatoire des maîtres électriciens;

 

*Règlement sur la formation continue obligatoire des maîtres mécaniciens en tuyauterie.

 

À partir du 1er avril 2022, les détenteurs de certaines sous-catégories de licence devront maintenir leurs connaissances à jour selon les changements normatifs, réglementaires et technologiques. Cette obligation vise notamment à réduire les risques potentiels que, au fil du temps, un écart se crée entre les règles de l'art les plus à jour et les pratiques du répondant et qu'il puisse y avoir des répercussions sur la qualité des travaux et sur la sécurité du public.

 

Nombre d'heures de formation à suivre
Les répondants ciblés devront donc suivre un nombre d'heures de formation continue, à chaque période de référence de deux ans, afin de conserver leur qualification. La majorité des répondants ciblés devront suivre un total de 16 heures de formation continue sur une période de référence de deux ans.

 

Certains auront à suivre 24 ou 32 heures de formation selon le nombre de sous-catégories qu'ils détiennent ou s'ils possèdent à la fois des sous-catégories visées par les règlements de formation continue de la RBQ, de la CMEQ et de la CMMTQ.

 

Les formations continues reconnues comme conditions de maintien de la qualification des répondants devront au préalable avoir été approuvées par la RBQ, la CMEQ ou la CMMTQ, selon la sous-catégorie de licence visée.

 

Citations
« La formation continue obligatoire pour certaines sous-catégories de licence permettra aux répondants d'une entreprise de construction de mettre à jour de façon constante leurs connaissances et leurs compétences. Ils seront donc mieux informés des changements normatifs, réglementaires et technologiques. Cela leur permettra de maintenir un haut niveau de qualité et de sécurité dans l'exécution de leurs travaux. Ce changement de culture demandera un certain temps d'adaptation, mais devrait accroître la compétitivité dans le domaine de la construction, et ce, au bénéfice de l'ensemble de la population. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et responsable de la Régie du bâtiment du Québec

 

« L'introduction de la formation continue obligatoire est l'aboutissement de nombreuses années de travail pour la CMMTQ et elle confirme le statut de leader des maîtres mécaniciens en tuyauterie dans le domaine de la construction. Cela démontre à la population qu'ils reconnaissent l'importance de tenir leurs connaissances à jour dans un domaine en constante évolution. Ils contribuent ainsi à maintenir l'exécution de travaux de qualité et sécuritaires pour les occupants des bâtiments. »

Jean-Marc Lacroix, président de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec

 

« La CMEQ salue l'adoption du Règlement sur la formation continue obligatoire des maîtres électriciens, qui en fait une condition au maintien de la licence. Sans une volonté concertée, incluant celle des entrepreneurs électriciens, cette avancée très significative pour l'industrie de la construction n'aurait pu avoir lieu. L'obligation de parfaire ses connaissances et de se maintenir à jour quant aux règlements et aux normes qui régissent la pratique du métier valorise le professionnalisme de ceux et celles qui détiennent une licence d'entrepreneur tout en protégeant mieux le public. »

Simon Bussière, directeur général de la Corporation des maîtres électriciens du Québec

 

Faits saillants

 

*Plus de 27 000 répondants en exécution de travaux de construction sont visés par la nouvelle obligation en formation continue.

 

*Les sous-catégories de licence suivantes sont visées par ce nouveau règlement :

*Entrepreneur général : 1.1.1, 1.1.2, 1.2 et 1.3;

*Entrepreneur spécialisé : 15.1.1, 15.2.1, 15.3.1, 15.4.1 et 15.5.1;

*Entrepreneur spécialisé en électricité, en plomberie et en chauffage : 15.1, 15.2, 15.3, 15.4, 15.5 et 16.

 

*À partir du 1er avril 2022, la majorité des répondants ciblés devront suivre un total de 16 heures de formation continue sur une période de référence de deux ans.

 

*Les autres répondants auront à suivre 24 ou 32 heures de formation selon le nombre de sous-catégories qu'ils détiennent ou s'ils possèdent à la fois des sous-catégories visées par les règlements de formation continue de la RBQ, de la CMEQ et de la CMMTQ.

 

*Cette nouvelle exigence vise à améliorer la qualité des travaux de construction et la sécurité du public.

 

*L'investissement dans la formation continue est une valeur ajoutée pour le détenteur de la licence. Son entreprise, en offrant au public des travaux de meilleure qualité, à la fine pointe de la technologie et selon les nouvelles bonnes pratiques, accroîtra sa compétitivité.

 

Liens connexes

 

Règlement modifiant le Règlement sur la qualification professionnelle des entrepreneurs et des constructeurs-propriétaires

 

Règlement sur la formation continue obligatoire des maîtres électriciens

 

Règlement sur la formation continue obligatoire des maîtres mécaniciens en tuyauterie

 

Pour suivre l'évolution de cette nouvelle obligation, visitez le site Web de la RBQ ou suivez-la sur les réseaux sociaux :

twitter.com/LaRBQ

Profil LinkedIn de la RBQ

-/-/-/-/-/-