Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Pandémie

Où interviennent les Forces armées?

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) Les Canadiens peuvent être sûrs qu’en cas de besoin, les Forces armées canadiennes (FAC) seront là pour leur prêter main‑forte. C’est particulièrement vrai en ce moment, alors que tous les citoyens, d’un océan à l’autre, unissent leurs efforts pour relever les défis sans précédent posés par la pandémie de coronavirus (COVID‑19); les FAC sont aussi partie prenante de cet effort. En tant que membres actifs de nos communautés, nous sommes fiers d’être là pour nos partenaires fédéraux, provinciaux, territoriaux, municipaux et autochtones, en cas de besoin.

 

Prendre soin des personnes âgées

Dans le cadre de l’intervention en cours pour venir en aide aux Canadiens dans le contexte de la COVID-19, les Forces armées canadiennes (FAC) fournissent du soutien aux autorités civiles au Québec depuis le 20 avril 2020, et en Ontario depuis le 28 avril 2020, comme convenu entre les gouvernements fédéral et provinciaux.

 

Les militaires déployés dans les établissements de soins de longue durée (ESLD, ou CHSLD au Québec) travaillent en collaboration avec leurs partenaires provinciaux et avec le personnel médical des établissements afin de maintenir les niveaux de personnel et d’aider au contrôle et à la prévention des infections. Ils fournissent une assistance pour les activités quotidiennes, aident à la coordination des soins médicaux et apportent un soutien général dans les établissements désignés.

Québec

 

Au Québec, le 20 avril, les Forces armées canadiennes ont été déployées dans les cinq établissements de soins de longue durée qui étaient visés par la première demande d’assistance. À la suite de ce déploiement initial, l’intervention des FAC a été étendue à 13 établissements de soins de longue durée.

 

En date d’hier, les FAC comptent plus de 1 020 membres engagés à aider 20 établissements de soins de longue durée au Québec. De ce nombre, plus de 670 membres du personnel médical et du personnel de soutien apportent leur contribution à l’intérieur des établissements, et près de 350 coéquipiers fournissent un soutien essentiel au quotidien, par exemple la livraison d’équipement de protection individuelle et d’autres fournitures nécessaires, le maintien d’une liaison avec la province ainsi que la planification visant à améliorer les opérations pour mieux aider les patients des établissements de soins de longue durée.

 

D’autres membres des FAC seront déployés dans les prochains jours pour aider les résidents les plus vulnérables du Québec. Nous prévoyons que, au terme du déploiement, environ 1 350 membres des FAC seront affectés à cette tâche pour soutenir jusqu’à 25 établissements. À la demande du Québec, des membres des Forces armées canadiennes sont actuellement en service dans les établissements suivants :

 

Centre de soins prolongés Grace Dart (Montréal);

CHSLD Vigi Reine‑Elizabeth (Montréal);

Résidence Berthiaume‑Du Tremblay (Montréal);

CHSLD Vigi de Mont‑Royal (Ville Mont-Royal);

CHSLD des Floralies‑De‑Lasalle (LaSalle);

Centre d’hébergement de Saint‑Laurent (Saint‑Laurent);

CHSLD Argyle (Saint‑Lambert);

CHSLD Benjamin‑Victor‑Rousselot (Montréal).

Manoir de Verdun (Montréal);

Centre d’hébergement Yvon Brunet (Montréal);

CHSLD Hôpital Sainte Anne (Sainte-Anne-de-Bellevue);

CHSLD Valéo (Saint-Lambert);

CHSLD Villa Val des Arbres (Laval);

CHSLD Auclair;

CHSLD de la Rive;

CHSLD Eloria-Lepage (Montréal);

Centre d’hébergement Jean-De-La-Lande (Montréal);

Centre d’hébergement Saint-Andrew (Montréal);

CHSLD Denis-Benjamin Viger (Île-Bizard);

Le Bellagio (Longueuil).

 

Ces équipes adaptées aux conditions particulières de la tâche à accomplir ont été formées par les FAC avec des militaires issus de bases et escadres à l’échelle du pays. Avant d’être intégrés aux équipes, les militaires ont reçu une formation pour savoir comment interagir avec les équipes médicales et utiliser de l’équipement de protection individuelle de qualité médicale. Ils ont aussi suivi une orientation obligatoire dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée assurée par le gouvernement du Québec. ...

 

Les Rangers canadiens sont des membres actifs de leur communauté et ils sont fiers d’apporter leur aide en ces temps difficiles. En raison de la COVID‑19, environ 1 200 Rangers sont employés dans de nombreuses communautés à l’échelle du Canada.

 

Au Québec, les Rangers canadiens ont été déployés au Nunavik, sur la Côte-Nord et en Basse-Côte-Nord pour soutenir ces communautés éloignées dans leur lutte contre la COVID-19. Nos Rangers canadiens contribuent à ralentir et à arrêter la propagation de la COVID-19 : ils préparent des zones de triage pour faciliter le travail du personnel de la santé et fournissent une aide humanitaire aux populations vulnérables.

 

Dans le nord de la Saskatchewan, les Rangers canadiens fournissent un soutien logistique, notamment en ce qui concerne les contrôles de bien-être, le transport et la distribution de fournitures locales aux membres de la communauté. Ils aident également à doter en personnel les postes de commandement et les centres d’urgence gérés par les municipalités et les communautés, à recueillir des données et des statistiques sur les opérations de secours liées à la COVID-19 et à soutenir la sécurité alimentaire des communautés par la chasse, la cueillette et la pêche. Certains aident également les aînés de la communauté en coupant et en livrant du bois de chauffage, en assurant le transport et le ravitaillement de l’eau et en livrant des médicaments et des produits alimentaires.

 

Dans l’archipel de Haida Gwaii de la Colombie-Britannique, au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, les Rangers canadiens effectuent des contrôles de bien-être, recueillent des données sur la santé des communautés dans le cadre des efforts de secours liés à la COVID-19 et livrent des biens essentiels comme des produits alimentaires et des médicaments sur ordonnance aux personnes dans le besoin.

 

Le travail quotidien des Rangers permet de fournir au gouvernement des renseignements précieux concernant la situation sur le terrain dans les communautés nordiques, autochtones et éloignées du pays.

 

Citations

« Nous savons que de nombreux Canadiens s’inquiètent pour leurs proches qui vivent dans ces établissements. Ils sont préoccupés par l’état de santé de leurs parents et grands‑parents et par le stress supplémentaire que leur impose l’isolement. C’est pourquoi, lorsque les femmes et les hommes des Forces armées canadiennes sont appelés à servir, ils le font. Toute l’équipe du ministère de la Défense nationale a travaillé dur pour répondre aux demandes de l’Ontario et du Québec.

 

Alors qu’ils affrontent le point culminant de la pandémie de COVID-19, les Canadiens et Canadiennes peuvent avoir l’assurance que les FAC fourniront un soutien immédiat aux travailleurs de la santé et aux personnes les plus vulnérables dans ces établissements. Notre pays traverse une pénible épreuve en raison de cette crise sanitaire sans précédent, et je tiens à saluer les efforts de nos troupes ainsi que ceux de tous les travailleurs de première ligne qui se consacrent à assurer la sécurité de leurs concitoyens. »

— L’honorable Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

 

Faits en bref

*** La santé et la sécurité de notre personnel, et de ceux qu’il soutient, constituent notre priorité absolue. Chaque déploiement est soigneusement coordonné avec le personnel médical sur place, et tous les membres des FAC affectés aux établissements de soins de longue durée reçoivent une instruction appropriée et un équipement de protection individuelle de qualité médicale pour limiter le risque d’exposition à la COVID-19.

 

*** À mesure que la situation évolue au pays, nous continuerons de travailler avec les autorités civiles afin de garantir que l’appui des FAC est disponible à l’endroit et au moment où il est le plus requis : dans le cadre de l’intervention du Canada contre la pandémie ou dans l’éventualité malheureuse d’une catastrophe naturelle.

 

*** Parallèlement, les FAC continuent de participer à des opérations internationales, notamment à des exercices aux côtés de nos alliés de l’OTAN dans le cadre de l’opération REASSURANCE. À la suite du tragique accident d’hélicoptère survenu la semaine dernière au large des côtes de la Grèce, une enquête et des opérations de récupération sont en cours, et des restes récupérés ont été rapatriés au Canada cette semaine.

-/-/-/-/-/-/-