Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Entente entre Québec et la FMSQ

Les bases d'un nouveau partenariat

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) Le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, Christian Dubé, et la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), Diane Francoeur, ont annoncé aujourd'hui la conclusion d'une entente sur la rémunération des médecins spécialistes. Cette dernière repose sur un nouveau partenariat qui permettra un réinvestissement dans le réseau de la santé, au bénéfice de la population.

 

Un nouveau partenariat
L'entente s'appuie sur une volonté commune du gouvernement et de la FMSQ de se concentrer sur l'amélioration de l'accès aux soins et aux services offerts à la population québécoise. Pour ce faire, un institut de la pertinence des actes sera mis en place. Il aura le mandat de procéder à un examen rigoureux de la pertinence de certains actes médicaux, afin de s'assurer que les soins adéquats seront offerts, au moment indiqué et par les bonnes ressources professionnelles de la santé.

 

Au terme de cet exercice, certaines primes seront abolies, des tarifs de certains actes médicaux pourraient être réduits, avec le consentement de la FMSQ, et des actes médicaux non pertinents seront éliminés, le tout, en s'assurant de préserver l'accès aux soins et aux services.

 

Des économies réinvesties dans le réseau
L'entente, en vigueur jusqu'au 31 mars 2023, permet de revoir l'enveloppe de rémunération des médecins spécialistes, en ramenant cette dernière à l'objectif fixé, et de réaliser des économies importantes qui seront réinvesties dans le réseau de la santé pour améliorer l'accès aux soins pour la population québécoise.

 

À terme, l'enveloppe de rémunération des médecins sera réduite, de façon récurrente, de 560 millions de dollars, pour un total de 1,6 milliard de dollars d'économies sur la période visée par l'entente. Cette marge de manœuvre supplémentaire permettra de combler les besoins toujours grandissants et, ainsi, de favoriser l'accès aux soins. Les nouvelles sommes pourraient être utilisées notamment pour ajouter des infirmières et infirmiers dans les blocs opératoires ou pour former plus d'employées et employés (personnel infirmier, inhalothérapeutes ou autres), dans les soins intensifs ou en cancérologie.

 

L'entente a été approuvée par les médecins spécialistes. Les parties tiennent à souligner qu'elles sont très satisfaites du résultat des travaux des derniers mois, qui ont été menés dans un esprit de collaboration qui visait le bien des patients.

 

Citations :
« J'aimerais remercier les médecins spécialistes de leur ouverture et du sérieux de leurs propositions. Ce que nous soulignons aussi aujourd'hui, c'est qu'une entente négociée est toujours à l'avantage des deux parties. En fin de compte, les grands gagnants de cette entente, ce sont les citoyens et citoyennes de tout le Québec, puisque les économies réalisées nous permettent de réinvestir dans le réseau de la santé, et ce, dès cette année. »

 

Christian Dubé, ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor

 

« Nous sommes très heureux aujourd'hui de pouvoir tourner la page sur des années de discussions sur la rémunération des médecins spécialistes. Nous passons aujourd'hui à une nouvelle étape dans notre partenariat avec le gouvernement, une nouvelle ère marquée par une meilleure collaboration. Nous pourrons nous consacrer à 100 % sur nos efforts conjoints pour améliorer les soins aux patients, que ce soit par une meilleure collaboration interprofessionnelle, plus de soins de proximité, une modernisation du réseau et une révision de la pertinence d'actes médicaux. »

 

Dre Diane Francœur, présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

-/-/-/-/-/-