Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Enquête : performance des soins aux aînés

La commissaire à la santé en mode consultation

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) La commissaire à la santé et au bien-être lance aujourd'hui une consultation auprès de la population. Elle le fait dans le cadre du mandat qui lui a été confié par le gouvernement pour évaluer la performance des soins et services aux aînés dans le contexte de la pandémie. Elle donne également plus de détails sur le plan de travail qui doit mener au dépôt de son rapport en septembre 2021.

 

« Dans le cadre de notre enquête, nous entendrons plusieurs intervenants, membres du personnel, décideurs et experts. Il était cependant important pour nous d'entreprendre notre mandat en écoutant la population. La participation de la population nous sera d'une aide précieuse pour affiner notre compréhension de la situation. J'invite donc tout le monde à y participer », explique la commissaire Joanne Castonguay.

 

La consultation sera en ligne jusqu'au 9 novembre à www.csbe.gouv.qc.ca.

 

Une démarche pour trouver des solutions

« J'ai pris la décision de réaliser ce mandat en utilisant au besoin les pouvoirs que nous confère notre loi constitutive en matière d'enquête. Nous pouvons au besoin contraindre des intervenants et organisations pour obtenir des informations », a déclaré la commissaire.

 

Ainsi, le Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) émettra, aujourd'hui même, une ordonnance à la Régie d'assurance maladie du Québec (RAMQ) afin d'obtenir certaines données dépersonnalisées requises pour la réalisation du mandat.

 

« Nous avons la pleine collaboration de la RAMQ, qui comprend l'importance de nous partager ces données. Cependant, la Loi sur l'assurance maladie ne nous permet pas de les obtenir. La solution la plus rapide, c'est d'utiliser nos pouvoirs et d'émettre une ordonnance. Nous procédons ainsi d'un commun accord », explique Mme Castonguay.

 

Dans le cadre de son mandat, le CSBE évaluera la performance dans la gestion de la pandémie, plus particulièrement, en ce qui a trait aux services et aux soins offerts aux aînés. Il brossera un portrait exhaustif de la situation des ressources et de l'utilisation des services, en plus d'évaluer les mécanismes de gouvernance. En parallèle, de nombreux intervenants du système de santé et services sociaux seront interviewés, tant au ministère de la Santé et des Services sociaux que dans les établissements du réseau, qu'ils soient publics ou privés. Des dirigeants, des médecins, des associations, des syndicats et des membres du personnel seront rencontrés.

 

De plus, l'équipe du CSBE rencontrera des personnes aînées pour bien comprendre leurs besoins et leurs priorités quant aux soins et services qui leur sont destinés. Des sondages auprès des ordres professionnels, des associations et regroupements sont également planifiés, de même que des entrevues avec des experts.

 

Le CSBE entend diffuser sur une base régulière les constats de son évaluation, de façon à rendre l'information disponible au public et aux décideurs au fur et à mesure.

 

« Je le rappelle, notre objectif est de comprendre ce qui s'est passé au niveau de la gestion et de la gouverne des services et des soins destinés aux aînés. Notre système n'était pas prêt, c'est une évidence. Les problèmes et les vulnérabilités du système ont été révélés par la crise. Maintenant, nous croyons que la population souhaite voir des changements. Nous voulons découvrir ce qui bloque ces changements qui auraient pu sauver des vies. Nos recommandations proposeront des solutions pour mieux répondre aux besoins », a conclu Mme Castonguay.

 

Commissaire à la santé et au bien-être

Le Commissaire à la santé et au bien-être est responsable d'apprécier les résultats atteints par le système de santé et de services sociaux et de fournir à la population les éléments nécessaires à une compréhension globale des actions entreprises par le gouvernement eu égard aux grands enjeux dans le domaine de la santé et des services sociaux.

-/-/-/-/-/-