Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Main-d’œuvre

Jean Boulet lance son plan d’action

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.)  Alors que le nombre de postes vacants au deuxième trimestre de 2019 a atteint un niveau record de plus de 140 000, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, a lancé officiellement son plan d'action pour faire face au phénomène de la rareté de la main-d'œuvre ainsi que deux nouvelles initiatives, qui s'y retrouvent : le Chantier des compétences et Objectif productivité.

 

Il a aussi profité de l'occasion pour annoncer une nouvelle mesure de près de 7 millions de dollars destinée aux travailleurs expérimentés ainsi que la réaffectation de 22 ressources à des postes de conseillers aux entreprises dans les bureaux de Services Québec.

 

Plan d'action pour la main-d'œuvre
Comme la situation à laquelle nous faisons face évolue constamment, le Plan d'action pour la main-d'œuvre (PAMO) se présente comme un plan de match évolutif, constitué de l'ensemble des mesures structurantes liées à l'emploi annoncées à ce jour par le ministre ainsi que des mesures qui s'ajouteront dans les prochains mois pour répondre aux besoins réels du marché du travail. Ainsi, en 2019-2020, des investissements de 830 millions de dollars sont actuellement prévus pour les services publics d'emploi aux individus et de 137 millions pour les services aux entreprises.

 

En plus, soulignons que 45,2 millions sont dédiés à la formation continue et issus des programmes du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d'œuvre (FDRCMO), qui est sous la responsabilité de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT).

 

Les mesures offertes sont maintenant recensées dans une section du site Internet du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Les travailleurs, chercheurs d'emploi et employeurs peuvent y trouver des solutions concrètes à leurs besoins, grâce à une approche dynamique. La section est bonifiée avec l'ajout de nouvelles mesures.

 

Afin de mobiliser tous les acteurs du marché du travail, le ministre a mis en œuvre trois vastes initiatives qui façonnent le PAMO : la Grande corvée 2.0 (lancée en mai dernier), le Chantier des compétences et Objectif productivité.

 

Chantier des compétences
Alors que 53 % des Québécois ont un faible niveau de littératie, le Chantier des compétences vise à rehausser le savoir-faire du plus grand nombre de personnes. Il a pour objectifs d'augmenter leurs capacités en littératie et en numératie, de pourvoir les métiers et professions d'avenir et de permettre aux travailleurs d'accéder à des postes mieux rémunérés.

 

De l'information sera diffusée afin d'encourager les jeunes et les personnes sans emploi à s'orienter vers les métiers et professions d'avenir, notamment vers trois grandes familles où les besoins de main-d'œuvre sont importants, soit les technologies de l'information, la santé et le secteur de la gestion, des finances et de l'administration.

 

Pour adapter les compétences aux nouvelles réalités du marché du travail, il est prévu de mettre de l'avant la formation continue, notamment en offrant des formations permettant aux travailleurs d'être formés tout en étant rémunérés.

 

Déjà en action en ce sens, le ministre souligne que les engagements financiers de son ministère ont augmenté de 31 millions de dollars en 2019-2020 pour soutenir les entreprises souhaitant former leur personnel. Ainsi, ce sont plus de 100 millions qui devraient être investis pour l'année en cours à cette fin.

 

Objectif productivité
De plus, le ministre a annoncé la mise en œuvre de l'initiative Objectif productivité, qui vise à soutenir l'adaptation des milieux de travail et l'accès à la formation nécessaire pour augmenter la productivité au Québec, afin notamment de compenser la rareté de la main-d'œuvre par une utilisation accrue des nouvelles technologies au sein des entreprises.

 

Grande corvée 2.0 : une nouvelle mesure pour les travailleurs expérimentés
Les initiatives annoncées s'ajoutent à la Grande corvée 2.0, lancée le 13 mai dernier, qui vise à favoriser l'intégration au marché du travail des personnes faisant partie des groupes qui y sont sous-représentés, dont les travailleurs expérimentés, les personnes immigrantes, les personnes handicapées et les personnes autochtones.

 

Le ministre a d'ailleurs profité du lancement du PAMO pour annoncer des investissements de près de 7 millions de dollars sur cinq ans pour un nouveau programme de subvention salariale qui soutiendra les entreprises qui embauchent des travailleurs expérimentés à temps partiel. Ainsi, les employeurs pourront obtenir une subvention pouvant atteindre 50 % du salaire versé, sans excéder le salaire minimum, pendant un maximum de 52 semaines. Cette annonce répond aux besoins exprimés sur le terrain de voir les travailleurs expérimentés prolonger leur carrière ou réintégrer le marché du travail.

 

Nouveaux conseillers aux entreprises
Également, pour soutenir encore davantage les entreprises face à la rareté de la main-d'œuvre et pour poursuivre les efforts faits par les 220 conseillers aux entreprises de Services Québec dans le cadre de la Grande corvée, le ministre a procédé à la réaffectation de 22 ressources, ce qui permettra de renforcer ses effectifs. Ceci représente une augmentation de 10 % du nombre de conseillers aux entreprises, pour un total de 242.

 

Citation :
« Mes échanges avec les partenaires du marché du travail lors de ma tournée m'ont confirmé que nous devons repenser collectivement notre approche du marché du travail. Il est primordial que nos travailleuses et nos travailleurs puissent acquérir des compétences pour répondre encore mieux aux nouvelles réalités du marché du travail et pour augmenter la productivité de nos entreprises. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

 

Faits saillants :

Depuis le 4 février, le ministre a visité les 17 régions administratives du Québec, dans le cadre de sa tournée En action pour la main-d'œuvre, pour entendre les préoccupations des acteurs du marché du travail devant faire face à la rareté de la main-d'œuvre. Ces discussions lui ont permis de mettre en œuvre des solutions au fur et à mesure et d'élaborer son plan d'action

 

Plusieurs mesures du PAMO sont déjà offertes, dont les suivantes :

des mesures visant à soutenir le maintien et le retour en emploi des travailleurs expérimentés, qui représentent des investissements de 892 millions de dollars sur cinq ans;

la nouvelle Stratégie pour l'intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées 2019-2024, qui représente un investissement de 238,5 millions sur cinq ans;

une hausse à 85 % du taux de remboursement des coûts que supportent les entreprises pour former leur main-d'œuvre ou réorganiser le travail après l'acquisition d'une nouvelle technologie pour accroître la productivité;

des investissements de 20 millions, répartis jusqu'en 2021, pour soutenir financièrement les entreprises qui recrutent des travailleurs étrangers temporaires;

des investissements de 13 millions, répartis jusqu'en 2023, afin d'aider les membres des Premières Nations et les Inuits à intégrer le marché du travail par l'intermédiaire des Alliances pour la solidarité et du Programme d'aide à l'intégration en emploi des membres des Premières Nations et des Inuits.

des investissements supplémentaires de 45 millions sur quatre ans pour soutenir les formations de courte durée privilégiant les stages priorisés par la CPMT.

 

Le Plan d'action sur la main-d'œuvre est accessible en ligne.

 

Les entreprises qui souhaitent obtenir plus d'information peuvent en tout temps joindre un conseiller aux entreprises du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale au bureau de Services Québec ou au centre local d'emploi le plus près.

-/-/-/-/-/-/-/-