Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Familles monoparentales à faible revenu

Jean Boulet annonce une aide de 146 millions $ sur cinq ans

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, annonce l'injection de 146 millions de dollars sur 5 ans pour augmenter l'exemption relative à la pension alimentaire accordée aux ménages bénéficiant des programmes d'assistance sociale. Cette exemption passera de 100 $ à 350 $ par mois par enfant à charge.

 

Cette modification au Règlement sur l'aide aux personnes et aux familles, dont l'entrée en vigueur est prévue pour le 1er octobre 2019, touchera près de 5 600 ménages et 9 180 enfants. Pour la Mauricie, ce sont 275 ménages et 468 enfants qui pourront en bénéficier.

 

Par exemple, un parent avec un enfant à charge qui recevait 350 $ par mois en pension alimentaire de l'autre parent voit sa prestation réduite de 250 $. Cette mesure permettra au parent ayant l'enfant à charge de conserver la totalité de la pension alimentaire et de ne pas être pénalisé quant au montant de sa prestation.

 

Pour plus de solidarité
Le dernier budget pour 2019-2020 prévoit également l'injection de 27,2 millions de dollars sur 5 ans pour augmenter l'exemption relative aux pensions alimentaires pour enfants accordée en ce qui concerne l'aide financière aux études, l'aide juridique et les programmes d'aide au logement. Des mesures en ce sens seront annoncées prochainement par les ministres responsables.

 

Citation :

« En augmentant l'exemption relative aux pensions alimentaires pour enfant à charge, notre gouvernement franchit une étape importante pour soutenir les familles les plus vulnérables. Le développement des enfants est au cœur de nos priorités et c'est pourquoi nous avons agi rapidement pour régler une iniquité qui pénalise de nombreuses familles. Il s'agit d'un geste concret démontrant notre volonté de lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

 

Faits saillants :

  • Rappelons que le règlement actuel prévoit qu'il faut tenir compte des revenus de pension alimentaire pour enfant pour calculer le montant de la prestation auquel une personne a droit. Une exemption de 100 $ s'applique actuellement.
  • Lorsque le projet de règlement sera en vigueur, 76 % des ménages bénéficiant d'une pension alimentaire auront plus d'argent dans leurs poches pour subvenir aux besoins des enfants.
  • Le projet de règlement modifiant le Règlement sur l'aide aux personnes et aux familles vise aussi à
    • modifier le montant de la prestation spéciale pour le transport à des fins médicales. Le tarif remboursable de 0,43 $ sera haussé à 0,465 $ le kilomètre lorsque le transport sera effectué par un conducteur bénévole travaillant sous le contrôle d'un organisme communautaire reconnu par le ministère de la Santé et des Services sociaux;
    • abolir les dispositions relatives aux stomies temporaires (prises en charge par la Régie de l'assurance maladie du Québec);
    • augmenter la portion de l'allocation d'aide à l'emploi qui est insaisissable pour dette alimentaire, en la fixant à 81 $ par semaine pour les personnes ayant un enfant à charge et qui n'ont pas de conjoint et à 51 $ par semaine pour les autres.

-/-/-/-/-/-/-/-