Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Nouvelle politique canadienne

D’aide internationale féministe

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

Vendredi, la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a lancé la nouvelle politique d’aide internationale féministe du Canada. La nouvelle vision jette les assises qui permettront au Canada de devenir le chef de file en matière d’égalité des sexes dans la programmation de son aide internationale.

 

Le Canada est d’avis que la promotion de l’égalité des sexes et du renforcement du pouvoir des femmes et des filles représente le moyen le plus efficace pour réduire la pauvreté. Cette vision est la clé pour promouvoir une croissance au service de tous et elle nous aide à atteindre les objectifs de développement durable. Le Canada est d’ailleurs engagé depuis longtemps à aider les plus pauvres et les plus vulnérables, en particulier les femmes et les filles.

 

De plus, le Canada est d’avis qu’une société est plus prospère, pacifique, sécuritaire et unie lorsque les droits des femmes sont respectés, que les femmes elles-mêmes sont respectées et qu’elles participent pleinement à la vie de leur collectivité. C’est pourquoi l’égalité des sexes sera désormais ciblée et intégrée dans tous les programmes d’aide internationale du Canada.

La nouvelle politique d’aide internationale féministe du Canada adoptera une approche basée sur les droits de la personne en faisant la promotion de six champs d’action interconnectés :

 

  • Égalité entre les sexes et renforcement du pouvoir des femmes et des filles
  • Dignité humaine
  • Croissance au service de tous
  • Environnement et action pour le climat
  • Gouvernance inclusive
  • Paix et sécurité

 

En intervenant dans ces champs d’action, le Canada mettra de l’avant une approche plus flexible, plus innovatrice et mieux intégrée permettant d’atteindre l’égalité entre les sexes et de s’attaquer aux causes profondes des inégalités. Cette approche vise aussi à réduire la pauvreté, à promouvoir la paix et à répondre aux crises humanitaires qui touchent les populations les plus vulnérables dans les pays du monde les moins développés.

En appui à la nouvelle politique d’aide internationale féministe du Canada, la ministre Bibeau a également annoncé aujourd’hui le nouveau Programme sur la voix et le leadership des femmes.

 

Dans le cadre de ce programme, le gouvernement du Canada consacrera 150 millions de dollars sur cinq ans pour répondre aux besoins des organisations locales de femmes dans les pays en développement qui s’efforcent de promouvoir les droits des femmes et des filles ainsi que l’égalité de sexes. Cet investissement fera du Canada un donateur de premier plan en ce qui concerne l’appui aux organisations de femmes dans les pays en développement.

 

La nouvelle vision du Canada s’appuie sur les données probantes recueillies dans le cadre des consultations de 2016 sur la revue de l’aide internationale. Dans le cadre de ces consultations, le gouvernement a consulté une vaste gamme de partenaires, y compris des ONG canadiennes, des gouvernements donateurs et partenaires, des jeunes, des gens de pays en développement, et des experts en aide internationale. Le gouvernement continuera de consulter ses partenaires au Canada et à l’étranger pour mettre en œuvre efficacement cette nouvelle politique féministe.

 

Citations

« Concentrer l’aide internationale du Canada sur le renforcement du pouvoir des femmes et des filles est le moyen le plus efficace pour que notre aide ait le plus grand impact dans le monde. Le développement durable, la paix et une croissance au service de tous ne sont possibles que si les femmes et les filles sont respectées et pleinement actives au sein de leurs communautés. »

- Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie

 

Faits en bref

  • 15 000 personnes, principalement des Canadiens, ont participé aux consultations dans 65 pays.

  • D’ici 5 ans, les investissements dans les programmes qui vont cibler spécifiquement l’égalité entre les sexes et le renforcement du pouvoir des femmes représenteront 15% de la contribution canadienne de 2,6 milliards de dollars en aide bilatérale au développement, comparativement à 2% en 2015-2016.

  • Tous les projets, dans tous les secteurs, devront intégrer l’égalité entre les genres et le renforcement du pouvoir des femmes.

  • Le nouveau programme Voix et leadership des femmes va consacrer 150 millions de dollars sur cinq ans aux besoins des organisations locales de femmes dans les pays en développement qui travaillent à la promotion des droits des femmes et des filles et à l’égalité entre les sexes. Cet investissement fera du Canada un donateur de premier plan en ce qui concerne l’appui aux organisations de femmes dans les pays en développement.

  • Le Canada s’assurera que pas moins de 50% de son aide bilatérale soit dirigée vers les pays d’Afrique subsaharienne.

-/-/-/-/-/-/-