Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Alertes régionales

Annonce de mesures additionnelles

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annonce que les régions de Montréal et de la Chaudière-Appalaches, ainsi qu'une portion de la région de la Capitale-Nationale passent au palier orange. Il annonce également que certaines parties des régions de Lanaudière et des Laurentides passent pour leur part au palier jaune.

 

Plus précisément, pour la région de la Capitale-Nationale, les secteurs qui passent à l'orange sont :

 

*l'agglomération de Québec, incluant :

 

Saint-Augustin-de-Desmaures;

 

L'Ancienne-Lorette;

 

Wendake;

 

*MRC de La Jacques-Cartier;

*MRC de La Côte-de-Beaupré;

*MRC de L'Île-d'Orléans.

 

Pour Lanaudière et les Laurentides, les secteurs qui passent au palier jaune sont : une partie du territoire des Laurentides, composée de

 

*MRC de la Rivière-du-Nord;

*MRC de Deux-Montagnes;

*MRC de Mirabel;

*MRC de Thérèse-De Blainville;

 

le sud de Lanaudière, plus précisément :

 

*MRC Les Moulins;

*MRC de L'Assomption.

 

Palier vert et palier jaune : resserrement des règles liées aux rassemblements

Les enquêtes épidémiologiques ont démontré que les éclosions sont plus particulièrement liées à des rassemblements. Ainsi, la santé publique recommande donc de resserrer les règles liées aux rassemblements afin de protéger la population. Le nombre limite de personnes dans une salle où est permis la vente ou le service de boissons alcooliques ou dans une salle où se tient tout événement ou toute réception sera dorénavant de 50 personnes plutôt que de 250. Cette règle entre en vigueur dès 00 h 01 ce soir dans l'ensemble des régions se trouvant dans les paliers vert ou jaune. Elle ne s'applique cependant pas aux lieux où les personnes sont assises, comme les salles de spectacle, les cinémas, les théâtres et les studios de captation audiovisuelle, qui peuvent continuer à accueillir jusqu'à 250 personnes.

 

Palier orange : plusieurs mesures additionnelles

En ce qui a trait aux mesures additionnelles spécifiques au palier orange, et qui doivent donc être respectées dès 00 h 01 ce soir dans les régions de Montréal, de la Chaudière-Appalaches et dans les secteurs concernés de la Capitale-Nationale, soulignons que :

 

*Les rassemblements privés doivent se limiter à un nombre maximal de 6 personnes ou à deux familles (ménages), entendu ici les personnes provenant d'au plus deux résidences. Il est important de préciser qu'une personne ne provenant pas de la résidence peut toutefois venir donner un coup de main avec les enfants ou à la maison.

 

*Dans les restaurants, les bars, les casinos et les maisons de jeux, le nombre maximal de personnes pouvant être réunies à une même table est de 6.

 

*La fin de la vente d'alcool dans les restaurants, les bars, les brasseries, les tavernes, les casinos et tout autre lieu ou établissement exploitant un permis de vente ou de service de boissons alcooliques, est devancée à 23 heures.

 

La clientèle des bars, brasseries, tavernes et casinos doit désormais quitter au plus tard à minuit alors que, dans les autres lieux offrant un service de boissons alcooliques, aucune consommation d'alcool n'est permise après minuit.

 

*Les activités dans les lieux de culte et dans les salles où est permis la vente ou le service de boissons alcooliques pour consommation sur place ou dans les salles où se tiennent tout événement ou toute réception à caractère festif sont limitées un maximum de 25 personnes, et les mêmes règles que dans les bars doivent être observées s'il y a un permis d'alcool. Cette mesure touche notamment certaines activités dans les salles louées, les événements festifs, les mariages, les célébrations professionnelles ou scolaires, etc.

 

*Les lieux où les personnes sont assises, relativement immobiles et parlent peu ou pas, par exemple les salles de spectacle, cinémas, théâtres et studios de captation audiovisuelle, peuvent continuer d'accueillir un maximum de 250 personnes.

 

*Dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), seules les visites nécessaires à des fins humanitaires et celles de personnes proches aidantes apportant une aide significative à un résident sont autorisées.

 

*Dans les résidences privées des aînés (RPA), les visites sont permises jusqu'à un maximum de 6 personnes présentes à la fois, incluant le résident, dans l'unité locative.

 

*Dans les commerces, il est recommandé qu'une seule personne par ménage soit autorisée. Aussi, les personnes considérées comme étant à risque élevé de complications sont encouragées à utiliser des services de livraison ou à demander l'aide de leurs proches.

 

*Les déplacements vers une autre région ne sont pas recommandés.

*Pour l'instant, la santé publique recommande de maintenir les deux groupes stables supplémentaires permettant aux élèves de participer à des activités parascolaires ou des programmes particuliers dont le sport-études.

 

Quand aller se faire dépister
La probabilité de trouver un cas positif à la COVID-19 est la plus forte chez les personnes qui présentent des symptômes et les personnes ayant eu un contact étroit avec une personne atteinte de la COVID-19. Le gouvernement du Québec demande donc aux Québécois d'aller se faire dépister seulement lorsque la situation le requiert, ce qui permettra une prise en charge plus rapide de la file d'attente à la réception du test. Pour savoir si vous devriez aller passer un test de dépistage, utilisez l'outil d'autoévaluation en ligne au Québec.ca/decisioncovid19.

 

Citation :

« Alors que des régions atteignent pour la première fois le palier orange, j'invite la population à redoubler de prudence. Je réitère qu'il s'agit de mesures temporaires, qui sont nécessaires en ce moment afin d'assurer la sécurité de tous. La population a le pouvoir de changer les choses. Si on respecte les règles dans les prochaines semaines, on peut très bien réussir à diminuer la transmission. Si nous pouvons passer du jaune au orange, nous avons aussi le pouvoir de renverser la situation et revenir au jaune et même au vert. Nous avons vraiment besoin de la collaboration de tous en ce moment pour contenir la propagation et revenir rapidement à des paliers d'alerte inférieurs. C'est ce que nous souhaitons tous. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

 

Faits saillants :

Les régions de Laval, de l'Estrie, du Bas-Saint-Laurent, de la Montérégie et de l'Outaouais, de même les MRC de Charlevoix, de Charlevoix-Est et de Portneuf de la région de la Capitale-Nationale, sont pour leur part toujours au palier jaune (préalerte). La vigilance de tous quant au respect des règles et mesures sanitaires en vigueur est donc de mise.

Rappelons que la prise de décision quant aux paliers d'alerte repose sur plusieurs indicateurs associés à trois grands critères, soit la situation épidémiologique, le contrôle de la transmission et la capacité du système de soins.

-/-/-/-/-/-/-