Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Sensibilisation : violence conjugale

Lancement de l'appel de projets 2020-2021

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) Dans le but de sensibiliser la population à l'importance de lutter contre la violence conjugale et d'outiller les témoins et l'entourage des victimes de cette forme de violence, la ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, invite les organismes admissibles à déposer des initiatives dans le cadre de l'appel de projets 2020‑2021 − Sensibilisation en matière de violence conjugale.

 

La période de mise en candidature débute aujourd'hui, à l'occasion des Journées d'action contre la violence faite aux femmes, et prendra fin le 14 février 2020. Le guide d'information et le formulaire de présentation de projet sont disponibles sur le site Web du Secrétariat à la condition féminine.

 

Citation :

« Pour contrer la problématique de la violence conjugale, l'ensemble de la population, hommes et femmes, doit se mobiliser. Par l'entremise d'actions collectives, il est possible d'inciter les témoins et l'entourage des victimes de violence conjugale à passer à l'action, notamment pour soutenir les victimes, intervenir auprès des auteurs et prendre la parole contre cette forme de violence. Un travail de prévention est également nécessaire auprès des jeunes pour développer des modèles positifs. Je rappelle que la violence conjugale est inacceptable et qu'il faut lutter et dénoncer toutes les formes de violence faite aux femmes. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

 

Faits saillants :

*L'appel de projets de sensibilisation en matière de violence conjugale s'inscrit dans la mise en œuvre des actions 1 et 3 du Plan d'action gouvernemental en matière de violence conjugale 2018-2023.

 

*Cet appel de projets poursuit deux objectifs :

mener des actions de sensibilisation visant les témoins de violence conjugale et l'entourage des personnes qui la subissent dans le but de les aider à jouer un rôle actif;

mener des actions de sensibilisation à l'intention des hommes et des garçons de façon à les sensibiliser à l'importance de lutter contre la violence conjugale, qu'ils en soient auteurs ou témoins, pour qu'ils deviennent des alliés et des modèles positifs.

 

*Les projets pourront se dérouler sur une période maximale de trois ans et devront se terminer au plus tard le 15 février 2023.

 

*L'aide financière maximale accordée sera de 75 000 $ pour les projets d'un an et de 50 000 $ par année pour les projets pluriannuels (100 000 $ au total pour un projet de deux ans ou 150 000 $ pour un projet de trois ans).

-/-/-/-/-/-/-

À lire aussi dans Message DU gouvernement