Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Message AU gouvernement

Transports en commun et développement durable

Paru le | Catégorie: Transports MTQ LAG

(R.I.) L'Association du transport urbain du Québec (ATUQ) qualifie de très productive la journée de rencontres avec les parlementaires tenue la semaine dernière à l'Assemblée nationale. Présentée en primeur aux élus et aux dirigeants des ministères, la plus récente étude sur les impacts économiques des sociétés de transport ouvrait les discussions autour de plusieurs enjeux.

 

Complétée en août 2019 par la firme Abscisse Recherche en collaboration avec l'Institut de la statistique du Québec, l'étude d'impacts économiques révèle que les neuf sociétés de transport en commun membres de l'ATUQ employaient 14 877 personnes en 2017. Elles ont injecté 3,1 milliards de $ dans l'économie québécoise soit 2,1 milliards de $ en dépenses d'exploitation et 1,0 milliard en dépenses d'immobilisations. Les activités des sociétés de transport génèrent plus de 23 000 emplois directs et indirects à travers la province et la valeur ajoutée des dépenses était de 67%.

 

Peu de secteurs contribuent autant au développement durable du Québec que le transport en commun, tant au niveau social, environnemental qu'économique. Au quotidien, il offre l'opportunité à des milliers de citoyens de se déplacer de manière accessible et économique, en plus de contribuer à l'équité sociale, à la réduction de la congestion routière et à la réduction des émissions de GES.

 

Les enjeux abordés avec les parlementaires
Les membres de l'ATUQ et exo qui s'est joint à l'initiative se réjouissent de la bonification des programmes d'aide au transport en commun pour améliorer l'offre de service, prévue à la Politique de mobilité durable 2030 (PMD). Toutes les sociétés de transport en commun ont des projets et initiatives visant à réaliser les mesures identifiées et atteindre les objectifs souhaités.

 

Toutefois, celles qui visent une augmentation de leur offre de service de 5 % estiment que le financement actuellement disponible ne le permet pas et que le financement de l'exploitation et du maintien des actifs sont prioritaires. Globalement le financement des sociétés de transport doit être dédié et pérenne, donc prévisible et suffisant.

 

Par ailleurs, l'accès au financement des programmes doit être facilité et les processus administratifs doivent être allégés pour permettre aux projets de se réaliser dans les meilleures conditions et les meilleurs délais. La vision du gouvernement en ce sens est encourageante et les ministères, dont celui des Transports, sont à l'œuvre avec une approche collaborative remarquable.

 

L'ATUQ et ses membres se proposent d'aider le gouvernement à y parvenir en participant à des groupes de travail notamment le Comité de suivi de la Politique de mobilité durable.

 

Enfin, les sociétés de transport en commun sont résolument engagées dans l'électrification de leur réseau, mais un leadership gouvernemental fort est nécessaire pour que les projets se réalisent. Il importe que le gouvernement prenne le leadership en mettant à la disposition des membres de l'ATUQ un financement pour tous les aspects de l'électrification, incluant la conversion et la construction des garages et des processus de réalisation accélérés afin d'effectuer rapidement cette transformation.

 

À l'initiative du ministre des Transports M. Bonnardel une motion sans préavis soulignant le travail de l'ATUQ et de ses membres, l'engagement des membres de l'ATUQ dans la politique de mobilité durable et dans la démarche québécoise d'électrification des transports a été adoptée à l'unanimité. À la fin de cette journée parlementaire très chargée, les représentants des membres de l'ATUQ se sont montrés fort impressionnés par l'excellente réception de leurs messages par les parlementaires et dirigeants des ministères concernés. Il a été convenu d'assurer un suivi soutenu des enjeux soulevés au cours des rencontres.

 

Quelques données de l'étude sur les impacts économiques des sociétés de transport en commun

 

  • Conjointement, les 9 sociétés membres de l'ATUQ ont injecté 3,1 milliards de $ dans l'économie québécoise, soit 2,0 milliards de $ en dépenses d'exploitation;
  • Elles employaient 14 877 personnes (équivalent temps plein);
  • Les neuf sociétés soutenaient 16 743 emplois directs et 6 441 emplois indirects pour un total de 23 184 emplois (années-personnes)
  • Recettes fiscales totalisant 535,7 millions de $ répartis ainsi;
    1. millions de $ pour le gouvernement du Québec
    2. millions de $ pour le gouvernement du Canada.

 

L'étude complète est disponible au www.atuq.com

 

À propos

L'Association du transport urbain du Québec (ATUQ) représente les neuf sociétés de transport en commun du Québec qui desservent les plus grandes villes de la province soit Montréal, Québec, Lévis, Laval, Longueuil, Gatineau, Trois-Rivières, Saguenay et Sherbrooke. Avec exo, qui s'est joint à l'association dans le cadre de la journée parlementaire, c'est plus de 60 % de la population québécoise et 99 % des déplacements faits en transport en commun (TEC) au Québec qui étaient représentés.

-/-/-/-/-/-

Rappel : Au début d’un article (LCP) signifie que c’est un texte signé Le Courrier parlementaire© et (LAG) annonce un texte de L’Actualité gouvernementale©. Au début d’un article (R.I.) et à la fin de l’article -/-/-/-/-/- indiquent un texte/article que nous avons repris intégralement.

Autres articles du lundi 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019