(R.I) Le premier ministre, François Legault, fait le point sur l’exportation d’électricité avec New York et l’Ontario :

 

« Concernant New York, c'est un dossier qui est complexe. Il faut savoir qu'il y a un intermédiaire pour l'instant qui s'appelle Blackstone, puis qui a acheté une compagnie qui s'appelle TDI.

 

Actuellement, dans le prix qui serait facturé à la ville de New York, il y aurait plus de la moitié du prix qui viendrait de la rémunération de celui qui construira la ligne de transmission, qui est Blackstone. Donc, on est en train de voir si on peut réduire la rémunération qui est donnée à Blackstone ou de regarder quelqu'un d'autre qui pourrait construire cette ligne.

 

Pour ce qui est de prix qui est facturé par Hydro-Québec, ça sera un prix qui sera comparable à ce qui a été négocié au Massachusetts. Ça amènerait 800, 900 millions de dollars de plus de revenus pour le gouvernement du Québec. Moi je trouve que ça vaut la peine de faire des efforts.

 

Et actuellement, bien, je rappelle que le gouvernement libéral s'est retrouvé avec Hydro-Québec en surplus puis on a jeté pour plus de 700 millions l'électricité l'année dernière à cause des mauvaises décisions du Parti libéral. (…)

 

Ontario

Pour ce qui est le l'Ontario, on sait que l'Ontario s'apprête à investir 20 milliards de dollars pour rénover des centrales nucléaires à un coût qui serait supérieur à la construction d'un nouveau barrage et d'une nouvelle ligne de transmission Québec-Ontario.

 

Donc, je continue à croire que les Ontariens vont souhaiter avoir une énergie propre, une énergie qui coûte moins cher. Et oui je vais continuer de me battre pour défendre notre proposition. »

-/-/-/-/-/-/-