Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Ce qu’ils ont dit :

Sur l’aide aux handicapés inaptes au travail

Paru le | Catégorie: Solidarité sociale

François Blais, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale : «Nous allons sortir plus de 100 000 personnes de la pauvreté, et parmi elles les plus défavorisées, les personnes avec des contraintes sévères, et nous avons déjà commencé à verser des augmentations à 128 000 personnes dès février dernier. Parmi ces 128 000 personnes, des gens qui vont pouvoir avoir un meilleur logement, des gens qui auront un peu plus d'argent pour acheter une meilleure alimentation, pour mieux se nourrir, pour avoir — qui sait? un peu plus de loisirs. Maintenant, parmi ces 128 000, il y a 8 000 personnes qui sont en hébergement.

 

Il y a beaucoup de confusion. Il n'y a aucun choc tarifaire. Il n'y a aucun choc tarifaire. Les personnes ont droit aujourd'hui aux mêmes services et aux mêmes types de revenus qu'ils avaient auparavant.

 

Cependant, effectivement, nous avons annoncé que nous allons augmenter le revenu des personnes qui ont des contraintes sévères, dont les personnes qui sont en hébergement. Cet argent-là leur appartient. Cet argent-là leur est versé à eux. Et plus, je vous annonce que l'an prochain, nous allons continuer. Je vous annonce que dans deux ans nous allons continuer, parce que notre objectif, c'est de faire passer leurs revenus, à eux, de 12 500 $ à 18 000 $.

 

Cependant, il y a un enjeu d'équité parmi toutes les personnes qui vivent en hébergement. J'en ai parlé hier, mon collègue le ministre de la Santé est sensible à la situation. On va réévaluer possiblement les barèmes qui sont en cause».

-/-/-/-/-/-/-

Autres articles du jeudi 08 février 2018

jeudi 08 février 2018

jeudi 08 février 2018

jeudi 08 février 2018

jeudi 08 février 2018

jeudi 08 février 2018