Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

En bref

Studios d’entraînement, parents, IGOPP, aide alimentaire

Paru le | Catégorie: Bon à savoir/En rafale

(LCP) À la Coalition des studios d’entraînement privés du Québec on est très déçu de ne pas faire partie du plan de reprise des activités annoncé hier par le gouvernement du Québec et demande d’y être inclus rapidement. « Nos établissements répondent pourtant bien plus aisément aux consignes de distanciation sociale et comportent bien moins de risques pour la santé que certaines des activités visées par l’annonce d’hier, comme la coiffure. Notons également que l’entraînement constitue une composante essentielle à la santé physique et mentale d’une grande partie de la population québécoise », affirme son porte-parole, Mathieu Dumontet.

 

Les comités de parents veulent consulter

La Fédération des comités de parents (FCPQ) a reçu les documents détaillant les scénarios de retour à l'école pour la rentrée 2020-2021. Fidèle à son habitude, la FCPQ procèdera à une consultation de ses membres pour pouvoir faire valoir leur point de vue et leurs solutions auprès des décideurs. Puisque le délai de consultation est court, la FCPQ se met à la tâche immédiatement et ne se prononcera pas publiquement sur les scénarios avant d'avoir complété sa consultation. L'objectif est qu'un plan bonifié par l'expérience et l'expertise des partenaires du réseau, dont les parents que nous représentons, puisse être sanctionné par la santé publique afin que les écoles aient du temps pour se préparer avant la rentrée.

 

Du nouveau à l’IGOPP

François Dauphin, un comptable, succédera à Michel Nadeau au poste de président-directeur général et d'administrateur de l'IGOPP, à compter du 1er juin 2020. M. Nadeau est directeur général de l'IGOPP depuis sa création en 2005. Quant au professeur Yvan Allaire, président exécutif du conseil depuis 15 ans, il assumera la présidence (non-exécutive) du conseil pour une période de transition. M. Nadeau continuera d'agir à titre d'expert-conseil auprès du nouveau PDG.

 

Besoin d’aide alimentaire

À peine deux mois après le début de la crise de la COVID-19, 10 % des Québécois et 12 % des Montréalais ont dû se rendre à un comptoir d'aide alimentaire afin d'y recevoir des denrées pour eux ou leur famille. Donc, 650 000 Québécois ont été contraints de demander l'assistance d'un comptoir, dont 322 000 pour la première fois. En tout, 5 % des Québécois et 7 % des Montréalais ont ainsi effectué une première demande. Et parmi les bénéficiaires des comptoirs depuis l'arrivée de la pandémie à la mi-mars, deux individus sur trois (63 %) doivent s'y rendre régulièrement (25 %) ou occasionnellement (38 %).

 

Sans surprise, 83 % des Québécois ressentent des sentiments négatifs. Ils se disent entre autres inquiets (49 %) anxieux (37 %), insécures (30 %), troublés et tristes (21 %), frustrés et vulnérables (20 %). Ces données proviennent d'un sondage réalisé par la firme montréalaise Synopsis Recherche Marketing1 en collaboration avec l'agence de communication 180Deux pour La guignolée des médias dans le cadre de la collecte d'urgence Le confinement, ça donne faim, qui se déroule jusqu'au 31 mai prochain.

-30-

Autres articles du vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020