(LAG) Une entreprise spécialisée dans les technologies de l'information propose au gouvernement, en lien avec le projet de règlement sur la traçabilité des sols contaminés excavés, d'utiliser un processus d'accréditation de systèmes de traçabilité par le Centre d'expertise en analyse environnementale plutôt que d'avoir recours à un appel d'offres pour choisir un système informatique unique.

 

« Le recours à un système d'accréditation permettrait au ministère de l’Environnement d'avoir accès à plusieurs systèmes de traçabilité, mais dans des conditions techniques précises et assujetties à un encadrement par le CEAEQ », juge Wikinet. « Cette orientation est basée sur le système d'accréditation des laboratoires par le CEAEQ et qui a démontré son efficacité et sa performance depuis plus de 30 ans. »

 

Omnibus sur l’habitation

Dans le cadre des travaux du projet de loi 16, qui touche notamment l’encadrement des inspections en bâtiment et la copropriété divise, l’Ordre des ingénieurs propose d’obliger « les constructeurs-propriétaires et les entrepreneurs à construire selon des plans et devis préparés par des professionnels compétents, à confier à ces derniers la surveillance des travaux et faire préparer le carnet d’entretien d’un immeuble par un professionnel compétent ».

 

La démarche d’influence de l’ordre professionnel cible la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, et sa critique de l’opposition officielle, la députée libérale Lise Thériault. Dans l’équipe de l’ordre, inscrite au registre des lobbyistes, on retrouve Carl Lavenant-Langelier, ex-attaché politique de la ministre libérale Francine Charbonneau, de 2014 à 2017.

 

Jeux vidéo

Pour sa part, la Coop La Guilde, le regroupement des studios indépendants de jeux vidéo du Québec, réclame le maintien d’un environnement fiscal favorable au développement de l'industrie au Québec, « par exemple, par le maintien du crédit d'impôt pour titres multimédias ». Elle demande aussi une subvention « afin de créer des vitrines pour les produits québécois et en renforcer les exportations ». Son directeur général, Jean-Martin Aussant, est un ancien député péquiste.

-30-