(LCP) La Commission de l’administration publique recommande à la Société d’habitation du Québec de lui transmettre, au plus tard le 30 juin, « une revue des exigences légales qui limite son travail dans le contexte de l’amélioration de ses pratiques ».

 

Selon son rapport déposé vendredi, « les membres de la commission souhaitent saisir les assises juridiques qui empêchent la Société d’habitation d’appliquer de façon plus rigoureuse les critères d’admissibilité du programme AccèsLogis ».

 

Nunavik

Les élus lui demandent également de rendre publique d’ici le 30 juin sa planification des besoins et des travaux à réaliser au Nunavik. Une fois cette planification rendue publique, la SHQ devra en aviser la commission parlementaire.

 

Nouvelle convocation

La Commission de l’administration publique souhaite aussi entende à nouveau la Société d’habitation à l’automne afin de « poursuivre l’examen de la gestion administrative et les discussions sur la conduite du programme AccèsLogis Québec, notamment au sujet de la définition du revenu modeste, de la sous-capitalisation des fonds de réserve des organismes et du suivi réalisé auprès des ménages en attente d’un logement subventionné ».

-30-