(LAG) Le ministre des Transports se veut rassurant : son gouvernement entend promouvoir « de façon plus soutenue » le réseau des Villages-relais du Québec, un programme qui contribue à la sécurité des usagers de la route et au développement local des municipalités accréditées.

 

« Une campagne de promotion sera réalisée en 2019 », indique François Bonnardel. « Le plan de communication est présentement en cours. Il est prévu d’utiliser les réseaux sociaux, les magazines et dès juillet, nous envisageons la radio. »

 

Le ministre rappelle par ailleurs que l’Entente-cadre de partenariat pour le développement et l’encadrement du réseau a été renouvelé. Avec cette nouvelle entente, « le mandat de la Fédération des Villages-relais a été bonifié, ainsi que le montant de sa subvention qui s’élève à 615 000 $ sur trois ans », dit-il.

 

« De plus, le ministère a procédé, en 2018, à des ajustements dans le Programme. Ainsi, la Charte de qualité des Villages-relais a été revue afin de s’adapter au contexte du milieu et pour réduire la pression sur les Villages-relais », explique François Bonnardel.

 

« Cette révision vise notamment les services obligatoires et les heures minimales d’ouverture des services de restauration. Nous avons harmonisé les services obligatoires dans les Villages-relais et ceux que l’on retrouve dans les aires de service. »

-30-