Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Écoles au temps de la pandémie

Pas de scénario de fermeture définitive

Paru le | Catégorie: Éducation, Loisir & Sport LAG

(LCP) « Je veux être très, très clair, là. Il n'y a aucun scénario de fermeture des écoles. Il n'y a aucun scénario de fermeture des écoles complète, définitive », a insisté hier le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

 

« C'est arrivé que la Santé publique nous demande de fermer des écoles, mais toujours pour une durée déterminée, avec la date de réouverture. Un scénario de confinement des écoles ne fait pas partie des scénarios, n'est pas sur l'écran radar en ce moment, et on fait tout pour que ça n'arrive pas », dit-il.

 

Concernant le respect du port du masque à l’extérieur des écoles secondaires, en vigueur depuis hier en zone rouge, « c'est une bonne idée d'avoir de l'aide des corps policiers pour venir faire de la sensibilisation, des interventions d'information, de sensibilisation aux alentours des écoles, pas nécessairement sur le terrain des écoles, mais les policiers sont bienvenus sur le terrain des écoles aussi », déclare le ministre.

 

Régime pédagogique

Par ailleurs, son ministère a annoncé une modification du régime pédagogique, hier. « Ainsi, pour cette année seulement, deux bulletins seront transmis aux parents au lieu de trois. Le premier sera produit au plus tard le 22 janvier et le second, au plus tard le 10 juillet », explique un communiqué.

 

« De façon exceptionnelle, le bulletin habituellement transmis le 20 novembre a été retiré, les dates de fin d'étape ont été modifiées et chacune des deux étapes aura une pondération de 50 %. En retirant ce bulletin, il est souhaité de permettre aux enseignants de se concentrer encore plus sur l'enseignement et le soutien, notamment auprès des élèves le nécessitant dans la situation actuelle. »

 

De plus, dit le ministère, « les rencontres de parents, qui se tiennent habituellement en novembre dans le cadre de la remise du premier bulletin, se tiendront comme prévu pour qu'ils puissent être informés de l'évolution des apprentissages de leurs enfants et des défis qu'ils ont à relever ».

 

Par ailleurs, « une mesure a également été adoptée pour réduire la pondération des épreuves du Ministère au primaire et au 1er cycle du secondaire. Des évaluations, plus courtes, représenteront cette année 10 % du résultat final des élèves plutôt que 20 % ».

-30-

Autres articles du vendredi 09 octobre 2020

vendredi 09 octobre 2020

vendredi 09 octobre 2020

vendredi 09 octobre 2020

vendredi 09 octobre 2020

vendredi 09 octobre 2020

vendredi 09 octobre 2020

vendredi 09 octobre 2020