Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Message AU gouvernement

Manque à gagner dans le réseau de la santé

Paru le | Catégorie: Santé & Services sociaux LAG

(C.C.) Le premier budget du gouvernement Legault doit être l'occasion de réparer les erreurs de l'ère libérale, selon la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN). L'état de crise du réseau illustre l'urgence de mettre les sommes nécessaires pour combler le manque à gagner des dernières années. Pour donner une nouvelle impulsion au réseau, la FSSS-CSN suggère trois mesures phares à inscrire dans le budget.

 

Le gouvernement Legault déposera le 21 mars prochain son premier budget. Ce sera l'occasion de prendre acte de ce qu'il entend faire pour régler la crise de détresse du personnel engendrée par la réforme Barrette et des années d'austérité. Depuis 2013-2014, les établissements du réseau de la santé et des services sociaux doivent s'organiser avec un manque à gagner de 7,5 milliards de dollars, comme l'avait dévoilé la FSSS-CSN dans les suites du dépôt du budget de 2018.

 

Pour redonner espoir au personnel surchargé et aux usagères et usagers exaspérés par l'attente, la FSSS-CSN propose trois mesures à financer dans le budget du 21 mars :

  1. Un montant de 500 millions de dollars pour l'embauche et l'amélioration des conditions de travail des préposé-es aux bénéficiaires ;
  2. Un ajout immédiat de 500 millions de dollars dédiés à des mesures d'attraction et de rétention du personnel ;
  3. Un financement récurrent de 500 millions de dollars en soins à domicile pour augmenter le personnel des CLSC et répondre aux besoins grandissants de la population.

 

Pour la FSSS-CSN, ces trois mesures sont le minimum pour redresser le réseau. « Il suffit de parler avec n'importe qui qui travaille dans le réseau pour comprendre l'urgence de réinvestir. Pour que le personnel voit la lumière au bout du tunnel, ça prend des sommes pour aider les préposé-es aux bénéficiaires, pour agir de manière plus large sur la pénurie qui touche l'ensemble du personnel du réseau et un financement récurrent pour enfin prendre le virage vers les soins à domicile », explique Jeff Begley, président de la FSSS-CSN.

 

La première mesure doit permettre de trouver des solutions pour améliorer les soins dans les CHSLD et les conditions de travail des préposé-es aux bénéficiaires. Mais comme la pénurie de personnel et la surcharge touchent l'ensemble du personnel, des professionnel-les en soins, en passant par le personnel paratechnique, des services auxiliaires et métiers, au personnel de bureau, aux technicien-nes et professionnel-les, un financement distinct de 500 millions de dollars pour la valorisation des emplois permettrait d'améliorer les choses.

 

Pour ce qui est des soins à domicile, une étude de l'IRIS identifiait récemment la nécessité d'un financement de 4 milliards de dollars pour élargir les services offerts à la population. Selon la FSSS-CSN, un financement récurrent de 500 millions de dollars permettra d'attirer le personnel et de le former pour améliorer l'offre publique de soins à domicile.

 

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte plus de 110 000 membres dans les secteurs publics et privés. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d'une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

-/-/-/-/-/-/-/-

Autres articles du vendredi 08 mars 2019

vendredi 08 mars 2019

vendredi 08 mars 2019

vendredi 08 mars 2019

vendredi 08 mars 2019

vendredi 08 mars 2019

vendredi 08 mars 2019

vendredi 08 mars 2019

vendredi 08 mars 2019

vendredi 08 mars 2019