(LCP) L’Assemblée nationale propose aux parlementaires, dans un nouveau plan, un environnement de travail en accord avec les principes de développement durable, notamment par la conception d’un guide sur la gestion durable des bureaux de circonscription.

 

« L’outil orientera les parlementaires sur la gestion plus durable de leurs bureaux, la gestion efficace des matières résiduelles, l’organisation d’activités écoresponsables et l’adoption de mesures favorisant la mobilité durable », explique l’institution dans son Plan de développement durable 2019-2023.

 

Ce document déposé la semaine dernière par son président, François Paradis, contient plusieurs orientations en faveur du développement durable.

 

Objets patrimoniaux

On souhaite, entre autres, valoriser le patrimoine et soutenir la création artistique en instaurant un programme de conservation et de restauration d’objets patrimoniaux et d’archives.

 

« À l’instar du programme de restauration des livres rares et précieux, il est prévu qu’un programme similaire s’applique aux objets patrimoniaux et à certaines séries d’archives conservés par la Bibliothèque de l’Assemblée nationale », précise l’Assemblée.

 

« L’institution établira une programmation annuelle de restauration et veillera à conserver ces pièces dans des conditions optimales pour en assurer la pérennité et favoriser leur mise en valeur. »

 

Camp de jour

L’Assemblée nationale propose aussi de mettre sur pied un camp de jour citoyen pour une clientèle jeunesse. Elle veut ainsi mettre à profit ses installations durant l’été pour diversifier son offre éducative auprès des jeunes de 8 à 15 ans.

 

« Des activités d’éveil à la citoyenneté, à la démocratie, à l’engagement et au leadership leur permettront d’expérimenter leur pouvoir d’action dans un contexte moins conventionnel et différent du créneau habituel de l’Assemblée nationale », peut-on lire.

-30-