Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Les brèves de l’actualité

L’AMF blanchie ; congés de paternité ; coupes à TFO

Paru le | Catégorie: Bon à savoir/En rafale

«L'Autorité des marchés financiers accueille avec satisfaction les conclusions du Vérificateur général du Québec (VGQ) confirmant qu'il n'existe aucun stratagème entre l'Autorité et l'UPAC visant à favoriser une firme de consultants dans le traitement des demandes d'autorisation des entreprises qui souhaitent contracter avec l'État.» L’AMF a été totalement blanchie, a dit le PDG, Louis Morisset.

 

Selon un sondage mené pour l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, «50 % des répondants d'un sondage CROP-CRHA, réalisé auprès de 633 travailleurs âgés de 18 ans et plus, croient que la prise du congé de paternité (congé exclusif pour le père variant de 3 à 5 semaines) peut nuire aux pères québécois dans le cadre de leur travail. La perception du congé parental (congé partageable entre les parents), que ce soit de la direction ou des collègues, est plus favorable lorsque c'est la mère qui s'en prévaut plutôt que le père. En effet, 46 % des répondants estiment qu'il est encouragé par la direction et 62 % qu'il est appuyé par les collègues lorsque c'est la mère qui le prend, alors que ces données chutent respectivement à 31 % et 47 % lorsqu'il est question du père.»

 

«L’Agence de la santé publique du Canada annonce un investissement total de 223 000 $ destiné à trois organisations, à savoir le Centre de toxicomanie et de santé mentale, l’Université Western Ontario et Nexus Santé, afin d’aider les travailleurs de première ligne à informer les Canadiens sur les aspects santé et sécurité du cannabis. Ces organismes élaboreront des outils et des ressources de sensibilisation publique à l’intention des professionnels de la santé publique, des acteurs du secteur de l’éducation (tels les éducateurs, les conseillers scolaires et les administrateurs de conseil scolaire) et des fournisseurs de services communautaires.»

 

En Ontario, le financement de la Télévision française (TFO) étant ce qu’il est, plusieurs émissions seront supprimées et 37 personnes misent à pied. Le syndicat Unifor qui représente plusieurs de ces employés insiste que «le gouvernement de l'Ontario doit revoir de toute urgence le financement accordé à TFO pour conserver une programmation canadienne culturelle, politique et sociale critique».

-30-

Autres articles du jeudi 14 juin 2018

jeudi 14 juin 2018

jeudi 14 juin 2018

jeudi 14 juin 2018

jeudi 14 juin 2018

jeudi 14 juin 2018

jeudi 14 juin 2018