(LCP) Les députés sont de retour de leur semaine en circonscription. Des projets de loi sont déjà en position d'être débattus au Salon bleu.

 

On retrouve le projet de loi 44 du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, visant principalement la gouvernance efficace de la lutte contre les changements climatiques et à favoriser l’électrification qui pourrait être à nouveau appelé au Salon bleu.

 

Bien qu'il soit à l'étape de l'adoption finale, plusieurs orateurs du Parti libéral, de Québec solidaire et du Parti québécois se succèdent encore pour lui réaffirmer leur désapprobation.

 

Le projet de loi 53 du ministre des Finances, Eric Girard, sur les agents d’évaluation du crédit pourrait aussi être appelé pour traverser les dernières étapes de son adoption. Ce texte n'attire pas de commentaires défavorables de l'opposition.

 

Toujours au Salon bleu, mais à l'étape du débat sur l'adoption du principe, on retrouve aussi le projet de loi 64 de la ministre responsable de l'Accès à l'information, Sonia LeBel, modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels. Au moment de l'ajournement du débat le 1er octobre dernier, une dizaine d'orateurs s'étaient succédé pour en débattre.

 

Interpellation

La semaine au Salon bleu se conclura par l'interpellation du vendredi matin. La députée Marwah Rizqy du Parti libéral interrogera le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, sur une proposition concrète visant à redresser la situation dans la gestion de la crise de la COVID-19 dans le réseau de l’éducation par le gouvernement caquiste

-30-