Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Négociations et inspections

Conflit entre Québec et ses ingénieurs

Paru le | Catégorie: Transports MTQ LAG

Les négociations entre le gouvernement et ses ingénieurs durent depuis trois ans.  Vendredi, le président du Conseil du trésor, Pierre Arcand, a invité le syndicat à revenir à la table des négociations. «Malgré une soixantaine de rencontres de négociation ayant eu lieu entre les parties patronale et syndicale, la dernière offre du gouvernement, présentée au cours de l’été, a été rejetée par l’Association ; depuis, les négociations n’ont pas évolué. Au total, le gouvernement a fait huit propositions officielles à la table de négociation.» Le ministre a rappelé que Québec souhaite toujours un règlement négocié et que la partie patronale a mis de l’eau dans son vin. Les ingénieurs doivent aussi faire des concessions, a dit le ministre et se montrer ouvert à négocier une entente qui respecte le cadre financier du gouvernement.

 

Entretemps, le ministère des Transports attend toujours une réponse plus complète de l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement à qui il a demandé d’accepter de considérer comme un service essentiel l’inspection rapide, d’ici les prochaines semaines, de 39 structures majeures sur les territoires des villes de Montréal, Québec et Lévis.

 

Pour le moment, le syndicat a dit oui à l’inspection de nuit par ses membres de seulement deux des 39 structures ciblées. «Devant l’importance de compléter ces inspections avant l’hiver, soit le 30 novembre pour Québec et Lévis et le 15 décembre pour Montréal, une demande a été déposée au Tribunal administratif du travail pour faire reconnaître ces inspections de nuit comme un service essentiel.»

-30-

Autres articles du lundi 06 novembre 2017

lundi 06 novembre 2017

lundi 06 novembre 2017

lundi 06 novembre 2017

lundi 06 novembre 2017

lundi 06 novembre 2017

lundi 06 novembre 2017