Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Élimination des déchets de plastique

Pour une stratégie pancanadienne

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

La pollution plastique est un grave problème mondial qui menace la santé de nos océans, de nos lacs et de nos rivières. Voilà pourquoi le premier ministre Justin Trudeau a lancé en juin la Charte sur les plastiques dans les océans, de portée internationale, et a fait de la santé des océans et de la pollution plastique une priorité pour la présidence canadienne du G7 en 2018.

 

Si nous n’agissons pas maintenant, la masse des plastiques dans nos océans pourrait surpasser celle des poissons d’ici 2050. Comme des milliers de collectivités, d’emplois, d’écosystèmes et d’espèces sauvages dépendent de nos océans, de nos lacs et de nos rivières, le gouvernement du Canada prend des mesures importantes au pays et à l’étranger pour lutter contre la pollution plastique.
 

La ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a discuté par téléconférence avec ses homologues provinciaux et territoriaux dans le cadre de la réunion annuelle du Conseil canadien des ministres de l’environnement.

 

Misant sur la puissante dynamique créée par la présidence canadienne du G7, les ministres de l’environnement fédéral, provinciaux et territoriaux ont convenu de poursuivre leur travail afin d’élaborer une stratégie pancanadienne d’élimination des déchets de plastique. La stratégie présente une vision pour que les plastiques demeurent au sein de l’économie et à l’extérieur de l’environnement, grâce à des solutions pour mieux prévenir, réduire, réutiliser et ramasser les déchets de plastique.

 

Grâce à son approche fondée sur l’économie circulaire, la stratégie s’attaque aux plastiques sur l’ensemble de leur cycle de vie, ce qui signifie :
 

Veiller à ce que tous les produits et les emballages de plastique soient conçus de façon à optimiser leur durabilité, leur réutilisation et leur recyclage tout au long de la chaîne de valeur;

 

Travailler avec les entreprises qui fabriquent des produits contenant du plastique ou qui utilisent des emballages de plastique afin qu’elles deviennent responsables d’améliorer les systèmes et les infrastructures de collecte et de gestion des déchets de plastique dans l’ensemble du Canada;

 

Accroître les systèmes de collecte pour garder les produits de plastique dans l’économie et hors de l’environnement;

 

Augmenter considérablement l’utilisation responsable et le recyclage des produits à usage unique;

 

Améliorer notre compréhension du problème et trouver des solutions par la recherche et l’innovation;

 

Prendre des mesures pour recueillir et enlever les déchets de plastique qui sont présents sur les rivages et les eaux littorales.
 

Les ministres ont convenu de continuer de travailler avec tous les ordres de gouvernement, les collectivités autochtones, l’industrie et d’autres intervenants au cours de la prochaine année à l’élaboration d’un plan d’action pour mettre en œuvre la stratégie d’élimination des déchets de plastique.
 

En 2014, chaque Canadien a jeté en moyenne 706 kg de déchets. L’objectif ambitieux de réduction des déchets à l’échelle du Canada qui a été convenu par les ministres aujourd’hui réduira ce chiffre de 30 % par personne d’ici 2030, et de 50 % d’ici 2040.
 

Non seulement cet objectif contribuera à protéger l’environnement, notre air et nos cours d’eau, mais il pourrait également créer plus de 85 000 nouveaux emplois de qualité pour la classe moyenne et ajouter 4,2 milliards au PIB d’ici 2040. Il pourrait également réduire les émissions de gaz à effet de serre de plus de 15 millions de tonnes.

 

Lors de la réunion, les ministres ont également approuvé en principe le renouvellement d’un protocole d’entente pour l’entraide en cas d’urgence environnementale. Le Conseil continue de soutenir la collaboration à l’égard des priorités environnementales communes, y compris la qualité de l’air et de l’eau, les changements climatiques et les effets cumulatifs.
 

Le Canada continuera de jouer un rôle de chef de file à l’échelle internationale et au pays avec ses partenaires provinciaux et territoriaux, afin de veiller à ce que notre pays puisse bénéficier d’un air pur, d’eaux saines et d’une nature propre et d’assurer un avenir sain et prospère à nos enfants et à nos petits-enfants.
 

La ministre McKenna occupe le poste de présidente du Conseil depuis novembre 2017. Le gouvernement du Canada souhaite bonne chance à la Nouvelle-Écosse, qui assumera la présidence du Conseil canadien des ministres de l’environnement en 2019.

 

Citations

« La pollution plastique ne tient pas compte des frontières. Voilà pourquoi il est si important que nous nous attaquions tous ensemble à ce problème. Nous avons fait des progrès importants aujourd’hui avec les provinces et les territoires afin de protéger nos océans et de réduire la pollution plastique au Canada. Comme nous possédons le plus long littoral au monde et que des milliers de collectivités et d’espèces sauvages dépendent de nos océans, de nos lacs et de nos rivières, nous devons lutter ensemble contre la pollution plastique pour assurer un, avenir sain et prospère à nos enfants et à nos petits-enfants. »

Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

 

Faits en bref

Le Conseil canadien des ministres de l’environnement est la principale tribune intergouvernementale dirigée par les ministres qui vise à discuter de mesures collectives destinées aux questions environnementales préoccupantes à l’échelle nationale et internationale. Le Conseil cherche à obtenir des résultats environnementaux positifs en mettant l’accent sur les questions de portée nationale qui requièrent l’attention collective de plusieurs gouvernements.

 

Le gouvernement du Canada a lancé et soutenu de nombreuses initiatives pour lutter contre le problème croissant de la pollution plastique, notamment les suivantes :

 

Lancement de la Charte sur les plastiques dans les océans lors du G7 à Charlevoix en juin 2018, qui a récolté plus de 27 signataires jusqu’à présent.

 

Investissement de 65 millions de dollars dans des solutions de gestion des déchets de plastique dans les pays en développement par le truchement de la Banque mondiale et investissement de 6 millions de dollars dans des partenariats publics-privés novateurs dans le cadre du Partenariat mondial d’action pour les matières plastiques du Forum économique mondial.

 

Collaboration avec les membres du G7 afin d’élaborer le Défi du G7 pour l’innovation pour lutter contre les déchets de plastique marins. Le défi vise à stimuler l’innovation pour combattre la pollution plastique. Le Canada a engagé 20 millions de dollars pour soutenir l’initiative à l’étranger et plus de 12 millions de dollars pour financer les innovations canadiennes.

 

Établissement d’un objectif visant à prévenir au moins 75 % de tous les déchets de plastique et à éliminer l’utilisation des plastiques à usage unique non nécessaires dans les activités du gouvernement d’ici 2030, et acheter plus de produits faits de plastique durable.

 

Élaboration d’un règlement pour protéger l’environnement par la réduction de la quantité de microbilles de plastiques qui pénètrent dans les écosystèmes d’eau douce et d’eau salée au Canada. Depuis le 1er juillet 2018, la fabrication et l’importation de tout produit de toilette contenant des microbilles de plastique, comme les produits pour le bain et le corps, sont interdites, et une interdiction totale de tels produits entrera en vigueur d’ici le 1er juillet 2019.

 

Investissement dans l’infrastructure de gestion des déchets et des eaux usées, dans le cadre du plan Investir dans le Canada, afin d’empêcher les débris de pénétrer dans l’environnement. Plus de 1 400 systèmes d’aqueduc et d’égout ont été réparés ou construits jusqu’à présent grâce à ce plan, ce qui a amélioré la santé de nos cours d’eau et des Canadiens qui vivent dans ces collectivités.

-/-/-/-/-/-/-/-